France Télécom n'est pas vendeur de ses parts dans Mobistar

Avec Reuters

— 

France Télécom n'est pas vendeur de ses parts dans Mobistar et ne rachètera pas non plus le solde de l'opérateur belge de téléphonie mobile dans lequel il a une participation majoritaire, déclare son PDG Stéphane Richard, cité mardi par le journal belge L'Echo.

En Belgique depuis 17 ans

L'opérateur historique français détient 52,9% de Mobistar. Divers articles de presse ont évoqué l'hypothèse d'un désengagement, comme en Autriche et en Suisse, ou au contraire d'un rachat des participations minoritaires.

Stéphane Richard se dit content de ne pas avoir le contrôle total du groupe belge en raison de l'environnement difficile que connaît France Télécom en France. Mais il ajoute qu'un départ de Belgique ne se justifie pas pour autant, compte tenu de l'environnement réglementaire favorable sur ce marché.

«France Télécom est sur le marché belge depuis 17 ans, nous n'avons aucun projet de départ», dit-il.
Mobistar sort de plusieurs trimestres difficiles.

Contrairement à Belgacom et Telenet, la filiale de France Télécom ne possède pas de réseau fixe et ne peut donc présenter une offre groupée avec téléphonie mobile, téléphonie fixe, télévision et internet haut débit.