Dexia en négociations exclusives avec GCS pour la cession de Dexia AM

© 2012 AFP

— 

La France, la Belgique et le Luxembourg se sont mis d'accord pour relever à 55 milliards d'euros au lieu de 45 leur garantie temporaire à Dexia, a confirmé mercredi la Commission européenne.
La France, la Belgique et le Luxembourg se sont mis d'accord pour relever à 55 milliards d'euros au lieu de 45 leur garantie temporaire à Dexia, a confirmé mercredi la Commission européenne. — Joel Saget afp.com

Dexia est entré en négociations exclusives avec la société d'investissement de Hong Kong, GCS capital, en vue de la cession de sa filiale de gestion d'actifs, Dexia asset management (Dexia AM), dernier actif opérationnel encore à céder dans le cadre de son plan de restructuration.

Conserver «l'empreinte régionale actuelle»

En cas de finalisation des négociations, GCS capital prévoit de conserver «l'empreinte régionale actuelle» de Dexia AM, avec quatre grandes implantations à Bruxelles, Paris, Luxembourg et Sydney (Australie), selon le communiqué publié mardi.

Dexia AM affichait 78 milliards d'euros d'actifs sous gestion fin 2011.

Dernière entité opérationnelle à céder

Si toutes les cessions prévues dans le cadre du plan de restructuration, mis en place en octobre 2011, n'ont pas encore été finalisées, Dexia AM restait la seule entité opérationelle du groupe à ne pas avoir trouvé preneur.

Avant Dexia AM, Dexia avait ainsi déjà engagé la cession de Dexia banque belgique (DBB devenue depuis Belfius), de la filiale turque DenizBank, de Dexia municipal agency (filiale française de refinancement des prêts aux collectivités), de la filiale Banque internationale à Luxembourg (BIL) et de sa participation dans RBC Dexia investor services (gestion de titres).