Logements anciens: Les prix baissent encore

IMMOBILIER Les prix des logements anciens en France ont baissé (-1,1%), sur un an, au troisième trimestre...

20 Minutes avec AFP
— 
Les prix des logements anciens en France ont baissé (-1,1%), sur un an, au troisième trimestre, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi mais un nouveau record a été battu à Paris avec un prix de 8.440 euros par mètre carré en moyenne.
Les prix des logements anciens en France ont baissé (-1,1%), sur un an, au troisième trimestre, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi mais un nouveau record a été battu à Paris avec un prix de 8.440 euros par mètre carré en moyenne. — Jacques Demarthon AFP

Les prix des logements anciens en France ont baissé (-1,1%), sur un an, au troisième trimestre, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi mais un nouveau record a été battu à Paris avec un prix de 8.440 euros par mètre carré en moyenne. Par rapport au deuxième trimestre, les prix des logements anciens ne diminuent toutefois que de 0,1%.

De juillet à septembre, les prix des maisons en France baissent (-1,5%) en glissement annuel alors que ceux des appartements continuent d'augmenter (+0,5%). La diminution des prix est en outre beaucoup plus forte en province (-1,5%) qu'en Ile-de-France (-0,2%).

L'exception parisienne

Paris fait, elle, encore exception avec un nouveau record à 8.440 euros le mètre carré en moyenne, une augmentation de 0,8% sur un an et de 1,0% sur les trois mois précédents, selon la Chambre des notaires Paris-Ile-de-France. Le précédent record trimestriel dans la capitale, à 8.370 euros/m2, datait du troisième trimestre 2011.

Pour autant, cette poursuite de la hausse des prix dans la capitale s'accompagne d'une forte réduction des transactions toujours au troisième trimestre, avec un total de 6.390, soit une chute de 19%. «Les prix à Paris devraient rester stables au cours des prochains mois», ont par ailleurs estimé les notaires au cours d'une conférence de presse jeudi.

Pour l'ensemble de l'Hexagone, le nombre de transactions (qui inclut des lots qui ne sont pas des logements) est estimé à 730.000 pour les 12 mois d'octobre 2011 à septembre 2012, soit une baisse significative (-11,8% par rapport aux 12 mois précédents).