Transport: Le projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin sur les rails

Reuters

— 

Le gouvernement a examiné mercredi en conseil des ministres le projet de ligne ferroviaire transalpin Lyon-Turin, qui mettra Milan à quatre heures de Paris, contre sept aujourd'hui.

Développement du fret

Fruit d'un accord entre la France et l'Italie signé le 30 janvier dernier, la ligne ferroviaire doit permettre de basculer de la route vers le rail le transport de marchandises à travers les Alpes, ce qui devrait augmenter le volume de fret entre les deux pays.

Le sujet sera au menu du sommet franco-italien qui réunira lundi prochain à Lyon le président français François Hollande et le président du Conseil italien, Mario Monti.

Critiques de la Cour des comptes

Dans un rapport sur l'état des finances publiques publié début juillet, la Cour des comptes pointait du doigt les projets d'infrastructures de transport lancés sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, dont 33% seraient à la charge de l'Etat et 38% à la charge des collectivités territoriales.

La Cour s'inquiétait, entre autres, du lancement de la liaison Lyon-Turin qui devrait coûter 11 milliards d'euros pour la partie française.

Ce projet a par ailleurs fait l'objet de manifestations hostiles de villageois dans les Alpes.