La Croatie réforme sa fiscalité pour attirer les investisseurs

Avec Reuters

— 

La Croatie va introduire un nouvel impôt foncier l'année prochaine qui remplacera les taxes communales afin d'encourager les investissements et limiter l'évasion fiscale, a annoncé jeudi le ministre croate des Finances, Slavko Linic. Zagreb, qui rejoindra l'Union européenne en juillet, traverse sa quatrième année de récession et le gouvernement tente d'attirer de nouveaux investisseurs en s'attaquant à une bureaucratie et une législation fiscale jugées trop lourdes et trop compliquées.

Des amendes très lourdes

Ce nouvel impôt ne devrait pas augmenter les charges fiscales que les investisseurs jugent déjà trop élevées car il sera compensé par une baisse progressive des impôts sur les salaires, a précisé le ministre des Finances. Cette taxe foncière «réduira le prélèvement fiscal pour les investisseurs qui voient l'impôt sur les entreprises locales comme une charge supplémentaire. Cela devrait également inciter les contribuables à déclarer leur propriété ou à s'acquitter des impôts. Les amendes sanctionnant ceux qui tenteraient de contourner cette législation seront très lourdes», a prévenu Slavko Linic.

Cette taxe foncière générera des revenus pour les autorités locales et remplacera l'ancienne dont les ménages et les entreprises doivent actuellement s'acquitter pour développer des infrastructures locales.