Défense: Le Livre blanc devra choisir entre les programmes, faute d'argent

Avec Reuters

— 

Le Livre blanc de la défense devra trancher entre les programmes plutôt que chercher à saupoudrer les réductions de budgets, a estimé jeudi le président de la commission chargée de préparer ce document qui va définir les besoins de l'armée française pour les années à venir.

Après la crise financière mondiale, les réductions budgétaires en Europe ou encore le "Printemps arabe", le précédent Livre blanc, qui date de 2008, est déjà devenu en partie obsolète. La commission du Livre blanc, installée en juillet, doit rendre sa copie à François Hollande début janvier. Une fois ses arbitrages rendus, démarrera la préparation de la loi de programmation militaire pour la période 2014-2019.

«Le courage de dire que sur tel point on ne fera pas»

«Personne ne veut de coupures homothétiques, cela ferait courir le risque d'avoir des armées qui perdraient leurs capacités», a expliqué Jean-Marie Guéhenno à des journalistes à l'issue d'un colloque à Science-Po. «Il vaut mieux avoir le courage de dire que sur tel point on ne fera pas mais qu'on se garde une capacité intacte sur tel autre point, plutôt que de raboter un peu partout».

Le Livre blanc sera déterminant pour le lancement de grands programmes de défense, comme le véhicule blindé multirôle (VBMR) destiné à remplacer l'actuel véhicule de l'avant blindé (VAB) dans l'armée de terre française.