Budget européen: Sommet sous tension à Bruxelles et un échec n'est pas exclu

© 2012 AFP

— 

Les dirigeants européens se réunissent jeudi à Bruxelles pour un sommet à l'issue très incertaine sur le budget 2014-2020, tant les divisions sont profondes au sein d'une Union européenne en pleine crise.
Les dirigeants européens se réunissent jeudi à Bruxelles pour un sommet à l'issue très incertaine sur le budget 2014-2020, tant les divisions sont profondes au sein d'une Union européenne en pleine crise. — Georges Gobet afp.com

Les dirigeants européens se réunissent ce jeudi à Bruxelles pour un sommet à l'issue très incertaine sur le budget 2014-2020, tant les divisions sont profondes au sein d'une Union européenne en pleine crise.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, veut arracher un accord et il va tout tenter, «y compris l'impossible», assure son entourage. Mais les négociations s'annoncent particulièrement difficiles avec le Premier ministre britannique David Cameron, qui campe sur son fameux rabais, et un échec est jugé probable s'il refuse de jouer la carte du compromis.

Un échec ne serait pas la fin du monde

Selon le Financial Times, cependant, Cameron serait finalement prêt à un compromis sur le budget et les autorités européennes sont optimistes pour obtenir un accord de Londres. Mais la perspective d'un échec du sommet n'est pas exclue par la chancelière allemande Angela Merkel. «Un nouveau sommet européen sur le budget est possible début 2013, en cas d'échec», a-t-elle déclaré mercredi.

Personne ne peut prédire la suite du scénario. Le sommet pourrait être bref et s'achever sur un constat d'échec vendredi. Mais d'exténuantes prolongations sont également envisagées jusqu'à samedi, voire dimanche, "s'il y a une volonté politique" de parvenir à un accord.

Le Premier ministre britannique compte sur les soutiens de la Suède, des Pays-Bas et de la Finlande. Mais il est conscient d'une volonté de certains de l'isoler au cours de la négociation.

«Un échec ne serait pas la fin du monde, mais quel élément nouveau permettrait de faciliter ensuite un accord», a averti un responsable européen.