Vingt emplois menacés chez Coca-Cola en Bretagne?

EMPLOI Le plan pourrait toucher 172 personnes en France...

20minutes

— 

Coca serait concerné par la taxe s'appliquant aux boissons avec sucre ajouté prévue par le plan de rigueur
Coca serait concerné par la taxe s'appliquant aux boissons avec sucre ajouté prévue par le plan de rigueur — J. NAEGELEN / REUTERS

Il y a de l'eau dans le gaz chez Coca-Cola. Selon les syndicats, la direction du géant américain envisagerait de supprimer l'ensemble de ses directions régionales à compter du 30 juin 2013.

Siège de la direction Ouest depuis 49 ans, Rennes ne ferait pas exception avec «une vingtaine d'emplois menacés dans la région», selon Florence Parot, déléguée CFDT. «Cela toucherait principalement les commerciaux, les postes administratifs et les assistants de direction», précise la syndicaliste.

La taxe sur les sodas

Pour dénoncer «ce plan social», l'intersyndicale de l'entreprise (CGT, FO, CFE-CGC) appelle les salariés à un débrayage de deux heures vendredi matin devant la direction régionale, située allée Marie Berhaut à Rennes. Contactée, une porte-parole de Coca-Cola indique que ce plan, qui pourrait toucher 172 personnes en France, serait la conséquence «d'une baisse des volumes de l'ordre de 3 à 4 % depuis le début de l'année.»

Parmi les raisons invoquées: «l'instauration de la taxe sur les sodas, la hausse du coût des matières premières et la baisse du pouvoir d'achat.»