L'Autriche pourrait essayer d'annuler l'achat d'Eurofighter

Avec Reuters
— 

Vienne pourrait tenter d'annuler le contrat d'achat de 15 avions d'interception Eurofighter d'EADS si la preuve est fournie que des pots-de-vin ont été versés, a déclaré vendredi le ministre autrichien de la Défense.

«Cela dépend des résultats de l'enquête du ministère de la Justice. C'est une possibilité et nous devons l'étudier», a dit vendredi Norbert Darabos à la radio autrichienne ORF. Les autorités allemandes ont perquisitionné le 7 novembre plusieurs sites d'EADS en Autriche, en Allemagne et en Suisse dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de corruption lors de l'attribution du contrat de 1,7 milliard d'euros à EADS en 2003.

Le bureau du procureur de Vienne a ouvert cette enquête l'an dernier pour déterminer si des pots-de-vin ont été versés à des responsables politiques autrichiens, dont l'ancien dirigeant d'extrême-droite Jörg Haider, des fonctionnaires et des sociétés privées. «S'il y a des preuves, si l'enquête produit des résultats qui justifient une intervention de notre part, c'est ce que nous ferons», a assuré Norbert Darabos.

EADS a de son côté annoncé jeudi avoir diligenté un audit externe sur ses procédures de contrôle.