Marché de la musique enregistrée : -7,8% sur les 9 premiers mois de 2012

© 2012 AFP

— 

Le marché du disque a connu sa dixième année de crise en France en 2012, ont annoncé lundi au Midem les producteurs de musique, qui demandent aux pouvoirs publics de les aider à récupérer auprès des géants du net une partie de la valeur perdue.
Le marché du disque a connu sa dixième année de crise en France en 2012, ont annoncé lundi au Midem les producteurs de musique, qui demandent aux pouvoirs publics de les aider à récupérer auprès des géants du net une partie de la valeur perdue. — Valery Hache afp.com

Le marché de la musique enregistrée a poursuivi sa chute sur les neuf premiers mois de 2012, en recul de 7,8% sur un an, les ventes numériques ne compensant pas l'effondrement des ventes de CD et DVD, selon les chiffres du Syndicat national de l'édition phonographique (Snep) consultés vendredi par l'AFP. De janvier à septembre 2012, le marché de gros de la musique enregistrée a généré 296 millions d'euros.

Les ventes physiques (CD et DVD) continuent leur glissade, avec un repli de de 14,9% sur les neuf premiers mois de 2012, à 206 millions d'euros. Les ventes numériques (téléchargement, streaming...) progressent en revanche de 13,8% sur la même période, à 90 millions d'euros. La part de marché du numérique représente désormais 30,4% de la totalité du marché de la musique enregistrée.

Au sein de ce segment, le téléchargement progresse de 17,3%, le streaming financé par la publicité de 29,7% et les revenus tirés des abonnements de 29,6%.