La France ne manquera pas d'énergie cet hiver

claire planchard

— 

Aucune pénurie n'est envisagée.
Aucune pénurie n'est envisagée. — M. LIBERT / 20 MINUTES

U n risque de rupture d'approvisionnement « modéré » pour l'hiver 2012-2013. Jeudi, le Réseau de transport d'électricité (RTE) a présenté des prévisions optimistes, étayées par un équilibre entre l'offre et la demande estimé « satisfaisant » et même meilleur que l'an passé.
Côté consommation, RTE table sur une « grande stabilité » sous l'effet cumulé de la crise et d'une meilleure sensibilisation aux économies d'énergie. Et côté offre, il prévoit une évolution « plutôt positive », « du fait d'un planning d'arrêt et de maintenance plus favorable et de l'arrivée de nouveaux moyens de production (centrales éoliennes et cycles combinés gaz) ».

Recours à l'importation
Le gestionnaire estime que la France devrait rester exportatrice d'électricité cet hiver en cas de températures normales et ne prévoit un recours à l'importation qu'en cas de « froid intense et durable ». Un besoin ponctuel estimé à 5 400 MW et jugé « compatible » à la fois avec les capacités d'interconnexions de notre réseau avec nos voisins européens, mais aussi avec leurs capacités d'exportation. Seule ombre au tableau, la fragilité persistante de l'approvisionnement de la Bretagne et l'est de la région Paca (Var et Alpes-Maritimes) ; « deux péninsules électriques » déficitaires en moyens de production.
En l'absence de « filets de sécurité », RTE pourrait ainsi devoir ponctuellement « délester », c'est-à-dire couper une partie de l'approvisionnement pour « éviter de mettre tout le monde dans le noir ». Un scénario extrême qu'il espère éviter en renforçant le réseau, en passant des « contrats d'effacement » prévoyant la baisse de consommation de certains gros clients industriels, mais aussi en poursuivant son dispositif d'alertes « Ecowat » pour inciter les particuliers à modérer leur consommation en période de pointe hivernale. Une contribution certes marginale, mais toujours bonne à prendre pour éviter un black-out.