Le président du Conseil de surveillance d'Eurodisney démissionne

© 2012 AFP

— 

Le groupe Euro Disney et trois ex-gendarmes, dont deux retraités reconvertis en "privés", ont été récemment renvoyés devant le tribunal correctionnel pour avoir enquêté illégalement sur des candidats à l'embauche entre 1998 et 2004, a appris jeudi l'AFP de sources proches de l'enquête.
Le groupe Euro Disney et trois ex-gendarmes, dont deux retraités reconvertis en "privés", ont été récemment renvoyés devant le tribunal correctionnel pour avoir enquêté illégalement sur des candidats à l'embauche entre 1998 et 2004, a appris jeudi l'AFP de sources proches de l'enquête. — Mehdi Fedouach afp.com

Le président du Conseil de surveillance d'Eurodisney, Antoine Jeancourt-Galignani, a annoncé mercredi sa démission, a appris l'AFP jeudi auprès de l'intéressé et de la direction de l'exploitant du parc de loisirs parisien.

M. Jeancourt-Galignani, qui avait indiqué dans le passé qu'il n'irait pas jusqu'au bout de son mandat, était critique de la stratégie de la maison mère américaine The Walt Disney Company, selon des informations obtenues par l'AFP. La direction d'Euro Disney a refusé tout commentaire sur "les informations confidentielles des débats au sein du conseil".