Les billets d'euros font peau neuve

MONNAIE Dix ans après leur introduction en janvier 2002, la BCE a annoncé jeudi le lancement de nouvelles coupures à compter de mai 2013...

Claire Planchard

— 

La première série de billets d'euros a été lancée en janvier 2002.
La première série de billets d'euros a été lancée en janvier 2002. — JAUBERT/SIPA

L’Euro n’est pas mort. La preuve, il fait peau neuve. Le président de la  Banque centrale européenne Mario Draghi l’a annoncé jeudi lors de sa conférence de presse mensuelle à Francfort.

Le lancement progressif de cette deuxième série de billets débutera en mai 2013. Le premier à être introduit sera un nouveau billet de cinq euros qui sera dévoilé en janvier prochain.

Réduire la contrefaçon

Le renouvellement total des six autres billets de la gamme se fera par ordre croissant (10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros) et sera étalé sur plusieurs années. Les billets existants, lancés en janvier 2002, seront progressivement retirés de la circulation.

Cette nouvelle série baptisée «Europe» sera dessinée à l’effigie de la déesse grecque qui a donné son nom au continent. Les figures architecturales actuellement sur les billets disparaitront donc, mais les couleurs propres à chaque montant resteront les mêmes.

Un relooking qui n’est pas une pure coquetterie. L’objectif est avant tout de faire bénéficier ces nouvelles coupures des avancées en matière de sécurité et de réduire significativement les risques de contrefaçon.