Siemens sabre dans ses coûts pour se redresser

© 2012 AFP

— 

Le géant industriel allemand Siemens, rattrapé par la conjoncture économique morose, a dévoilé jeudi un important plan d'économies de 6 milliards d'euros pour regagner en rentabilité et se recentrer sur ses coeurs de métier.
Le géant industriel allemand Siemens, rattrapé par la conjoncture économique morose, a dévoilé jeudi un important plan d'économies de 6 milliards d'euros pour regagner en rentabilité et se recentrer sur ses coeurs de métier. — Johannes Eisele afp.com

Le géant industriel allemand Siemens, rattrapé par la conjoncture économique morose, a dévoilé jeudi un important plan d'économies de 6 milliards d'euros pour regagner en rentabilité et se recentrer sur ses coeurs de métier. Réalisant environ la moitié de ses activités en Europe, Siemens, qui en début d'année affichait une santé florissante, a été rattrapé au printemps par la morosité conjoncturelle en zone euro et le ralentissement de la croissance des pays émergents.

Si, sur son exercice décalé 2011/2012 (achevé fin septembre), le conglomérat de Munich (sud) a réussi à atteindre tout juste ses objectifs avec un bénéfice d'exploitation de 5,2 milliards d'euros (en recul toutefois de 30%), le bilan de l'année écoulée est plutôt négatif avec un bénéfice net en recul de 27% à 4,6 milliards d'euros, malgré une hausse de 3% au dernier trimestre. Grâce à son important plan d'économies, Siemens, qui fabrique aussi bien des trains, des éoliennes que des centrales électriques, veut "accroître sa compétitivité et devenir plus rapide et moins bureaucratique". En revanche, la question du coût social a été soigneusement éludée. "Cela aura un impact sur les effectifs (...) mais il n'y a pas grand chose à dire de plus aujourd'hui", a déclaré M. Löscher, le PDG, se refusant à donner tout chiffre.