Air France-KLM: Trafic passagers en baisse de 2% en octobre

© 2012 AFP

— 

Le trafic passagers d'Air France-KLM a enregistré une baisse de 2% au mois d'octobre, a annoncé jeudi le groupe franco-néerlandais, qui invoque un recul du trafic affaires en France et les conséquences de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis.
Le trafic passagers d'Air France-KLM a enregistré une baisse de 2% au mois d'octobre, a annoncé jeudi le groupe franco-néerlandais, qui invoque un recul du trafic affaires en France et les conséquences de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis. — Jacques Demarthon afp.com

Le trafic passagers d'Air France-KLM a enregistré une baisse de 2% au mois d'octobre, a annoncé jeudi le groupe franco-néerlandais, qui invoque un recul du trafic affaires en France et les conséquences de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis. Les capacités ont reculé dans le même temps de 0,6% et le coefficient d'occupation a diminué de 1,2 point à 82,7%, selon un communiqué. En volume, le nombre de passagers transportés s'est établi à 6,74 millions, soit un repli de 0,5%. Le transporteur souligne néanmoins que la recette par passager a progressé sur un an.

Le trafic vers les Amériques (-3,3%) a subi les conséquences de l'ouragan Sandy qui a frappé notamment la côte nord-est des Etats-Unis, entraînant une annulation des vols, explique Air France-KLM. Le trafic a également baissé vers l'Asie de 1,4%, mais il est resté stable (+0,2%) vers l'Afrique/Moyen-Orient, deux régions où Air France-KLM a renforcé ses capacités. Sur le réseau Caraïbes et Océan Indien où la concurrence est vive, le groupe a en revanche réduit ses capacités de 6,4% mais le trafic y a chuté encore davantage (-8,9%), avec un moins bon remplissage des avions. En Europe, le trafic a progressé de 1,7% "pour des capacités en augmentation de 3,8% en raison de l'effet bases de province".

Pour contrer les compagnies à bas coûts, Air France a installé des bases à Marseille, Nice et Toulouse: avions et personnels navigants y sont postés pour augmenter la productivité des avions et équipages, tout en offrant plus de flexibilité pour ses vols. L'activité cargo, baromètre de la conjoncture mondiale, continue de souffrir: le trafic a reculé de 6,7%. Pour autant, le groupe souligne avoir amélioré le coefficient de remplissage de 0,3 point à 66,6%.

La semaine dernière, Air France-KLM avait surpris les marchés lors de ses trimestriels, avec la publication d'un résultat d'exploitation en hausse de plus de 25%. La société avait attribué ces bons résultats à l'augmentation "limitée des capacités de l'industrie" mais aussi aux premiers effets du plan de redressement d'Air France, lancé en début d'année. Ce plan doit permettre au groupe d'économiser 2 milliards d'euros en trois ans. Vers 10h43 GMT, l'action perdait 1,16% à 7,069 euros dans un marché en hausse de 0,29%.