Dette: Le taux d'emprunt de l'Espagne bondit et subit un regain de tensions

© 2012 AFP

— 

La commission européenne exigera des banques espagnoles un nouvel effort extraordinaire de provisions, le troisième cette année, en échange d'une aide directe décernée au secteur financier qui souffre de son exposition à l'immobilier, selon le quotidien Cinco Dias.
La commission européenne exigera des banques espagnoles un nouvel effort extraordinaire de provisions, le troisième cette année, en échange d'une aide directe décernée au secteur financier qui souffre de son exposition à l'immobilier, selon le quotidien Cinco Dias. — Philippe Huguen afp.com

Les taux d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie se tendaient très nettement jeudi matin sur le marché obligataire, signe du retour des incertitudes sur une demande d'aide de Madrid, après une émission espagnole qui s'est déroulée sans problème.

Vers 11h50, le taux à 10 ans de l'Espagne bondissait à 5,829% (contre 5,693% mercredi à la clôture) sur le marché secondaire où s'échange la dette déjà émise. Dans la foulée, le taux de l'Italie, autre pays considéré comme fragile par les marchés, grimpait à 4,992% (contre 4,908%), après être passé brièvement au-dessus de 5%.

«Il y a toujours des incertitudes sur la demande d'aide, notamment par rapport à la situation de l'Espagne pour le début de 2013, où les besoins de financement seront importants», souligne Frédérik Ducrozet, économiste chez Crédit Agricole CIB.

Selon lui, les marchés, agités par quelques rumeurs, craignent que l'Espagne tarde trop à demander une aide à la zone euro, qui permettrait à la Banque centrale européenne (BCE) de racheter de manière illimitée de la dette publique et au fonds de secours européen d'entrer en action.