Bourse: Le titre PSA dévisse

Reuters

— 

L'action PSA accuse jeudi matin à la Bourse de Paris la plus forte baisse de l'indice SBF 120, le constructeur automobile sous-performant nettement le reste du secteur après que Citigroup a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "vendre". A 11h21, le titre abandonne 4,29% à 4,55 euros, contre un gain de 0,07% pour le SBF 120 au même instant. L'indice Stoxx du secteur automobile européen perd 0,93% et Renault 1,86%. "Nous partageons les inquiétudes des investisseurs sur l'apport de la garantie de l'Etat aux émissions obligataires qui pourrait ralentir le processus de réduction des capacités", souligne dans une note Citigroup, qui a également ramené son objectif de cours de 8,50 à 3,0 euros. L'intermédiaire anticipe désormais une perte opérationnelle de l'activité automobile de l'ordre de 1,5 milliard d'euros cette année. Le broker estime également que le groupe devrait brûler 2,8 milliards d'euros de trésorerie en 2012 et 1,75 milliard l'an prochain.

>> Suivez l'actualité boursière sur: www.http://bourse.e24.com/

 

Si les estimations de Citigroup se révèlent exactes et si le groupe ne parvient pas à se refinancer, la liquidité pourrait devenir un problème d'ici fin 2014, date à laquelle PSA à promis de ramener son free cash flow opérationnel à l'équilibre grâce à son plan d'action passant par des cessions d'actifs et des réductions de coûts. Selon des données Thomson Reuters, le montant cumulé de dette restant de PSA s'élève d'ici 2033 à près de 16 milliards d'euros, dont 14 milliards pour la seule période 2012-2016. Les créanciers doivent assurer le fonctionnement de PSA pendant la crise, ce qui rend la valeur moins attrayante pour les actionnaires, estime Citigroup.