Echec des négociations entre Bricorama et FO

Avec Sipa

— 

«Une réunion de quatre heures mercredi entre Bricorama et le syndicat Force ouvrière «n'a pas abouti un accord», a indiqué à Sipa un porte-parole de l'enseigne de bricolage condamnée la semaine dernière à 30.000 euros d'astreinte par infraction constatée pour ouverture sans autorisation de ses magasins d'Ile-de-France le dimanche.

Convoquée par le syndicat qui l'avait assignée en justice, dans les locaux de FO situés avenue du Maine à Paris, Bricorama espérait obtenir un report du paiement des dommages et intérêts obtenus pour violation du repos dominical trois ans durant dans 34 magasins franciliens.
 

Le montant des dommages et intérêts à payer à FO pourrait atteindre 18,145 millions d'euros, selon l'enseigne dirigée par Jean-Claude Bourrelier. Le paiement de cette somme pourrait fragiliser l'entreprise, entraîner la fermeture de magasins et le licenciement de 500 de ses salariés, avait assuré Bourrelier la semaine dernière.

L'enseigne a précisé mercredi soir à Sipa qu'une seconde réunion était prévue jeudi matin, dans un lieu qui «restera confidentiel».