La Chine impose des taxes sur des tubes en acier venus d'Europe et du Japon

© 2012 AFP

— 

La Chine a confirmé jeudi qu'elle allait imposer des taxes punitives sur certains tubes en acier fabriqués dans l'Union européenne et au Japon, même si ces taxes seront inférieures à ce qui avait été annoncé en mai.
La Chine a confirmé jeudi qu'elle allait imposer des taxes punitives sur certains tubes en acier fabriqués dans l'Union européenne et au Japon, même si ces taxes seront inférieures à ce qui avait été annoncé en mai. — Mark Ralston afp.com

La Chine a confirmé jeudi qu'elle allait imposer des taxes punitives sur certains tubes en acier fabriqués dans l'Union européenne et au Japon, même si ces taxes seront inférieures à ce qui avait été annoncé en mai.

Selon le ministère du Commerce, ces taxes seront imposées dès vendredi pour cinq ans et comprises entre 9,2% et 14,4%, contre une fourchette initialement prévue allant de 9,7% à 39,2%. Le ministère n'a pas expliqué pourquoi ces taux avaient été révisés à la baisse.

Les entreprises européennes affectées comprennent une filiale du groupe espagnol Tubacex ainsi que l'unité italienne de la société allemande Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes. Parmi les sociétés japonaises mentionnées en mai par le ministère figurent Sumitomo Metal Industries et Kobe Special Tube, entre autres.

L'annonce de l'imposition de ces mesures survient alors que la Commission européenne a ouvert jeudi une enquête anti-subventions visant les importations de panneaux solaires chinois.

La Commission a précisé qu'il s'agissait de la plus importante plainte anti-subventions qu'elle ait reçue à ce jour au regard de la valeur des importations concernées: en 2011, la Chine a exporté pour 21 milliards d'euros de panneaux solaires et de composants de panneaux solaires vers l'UE.