Compétitivité: Revivez l'intervention de Jean-Marc Ayrault

C.B.

— 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 6 novembre 2012
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 6 novembre 2012 — E. FEFERBERG / AFP

20h15: Fin de ce mini-live. Jean-Marc Ayrault est revenu sur la principale annonce de son Pacte pour la compétitivité: les 20 milliards d'euros de crédit d'impôt, qui devraient permettre de créer jusqu'à 400.000 emplois dans les trois ans qui viennent. Merci de nous avoir suivi. N'hésitez pas à laissez vos commentaires ci-dessous ou à nous écrire à reporter-mobile@20minutes.fr
20h20. 300.000 à 400.000 emplois vont être créés grâce à ce Pacte, chiffre Ayrault.
20h18. Le nouveau modèle français, c'est la croissance, c'est l'emploi, dit Ayrault.
20h17. Et réduire le nombre de ministres, qui sont 38, interroge le journaliste? «Ce n'est pas un sujet tabou, mais ce n'est pas là l'essentiel», qui rappelle les baisses de salaire du président et des ministres.
20h16. La mesure du crédit d'impôt va être mise en oeuvre dès 2013, assure le Premier ministre. Les dépenses publiques? «Le niveau est élevé, nous allons faire 10 milliards d'économies, qui viennent s'ajouter aux 10 milliards du projet de budget 2013. C'est un effort considérable»
20h13. La situation est particulièrement grave, je la regarde en face. On ne peut pas continuer ce décrochage. Donc nous prenons nos responsabilités, dit Ayrault, pour justifier la hausse de la TVA.
20h12. Retour sur les réactions des politiques. L'UMP est très critique, notamment sur la hausse de la TVA... Alors que la gauche a supprimé la TVA sociale. Cette hausse de la TVA est également critiquée à gauche. Marine Le Pen parle du retour de la TVA sociale.
20h11. Je vais mettre en place un Comité national de suivi de notre pacte, affirme Ayrault.
20h09. Gallois a estimé que notre proposition était plus efficace que la sienne, dit le Premier ministre. C'est un combat que nous avons lancé pour le redressement économique et contre la fatalité du chômage.
20h08. Notre pacte est une aide directe à l'investissement et à l'emploi. Je m'engage pour la durée du quinquennat, c'est un pacte de confiance.
20h07. «Depuis 10 ans, la part de l'industrie dans l'économie française baisse, elle est auourd'hui plus basse que celle de l'Allemagne et même de l'Italie.»
20h05. Jean-Marc Ayrault réagit : «Stabiliser l'euro pour relancer la croissance en Europe, maîtriser nos comptes publics et relancer la compétitivité de nos entreprises, ce sont les trois chantiers que nous avons lancés».
20h04. Rappel que malgré les préconisations du rapport Gallois, le gouvernement a opté pour le crédit d'impôt et non la baisse des charges.
20h03. Rappel du hausse de la TVA : trois hausses, trois mesures qui entreront en vigueur le 1er janvier 2014.
20h01. Rappel de l’accord d’un crédit d'impôt de 20 milliards d’euros sur trois ans et présentation du CICE.
20h. Le JT débute. Jean-Marc Ayrault est sur le plateau.

Le Premier ministre a dévoilé ce mardi son Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Soit 35 mesures destinées à relancer l'industrie française. Principale annonce: l’accord d’un crédit d'impôt de 20 milliards d’euros sur trois ans, soit 10 milliards d'économies de l'Etat et 10 milliards de recettes (2/3 de hausse de TVA et 1/3 de fiscalité écologique.)

Ces décisions ont été prises mardi lors d’un séminaire ministériel, suite à la remise la veille du rapport Gallois, qui proposait un «choc de compétitivité». Sa principale proposition était de baisser les charges des entreprises de 30 milliards d’euros (20 milliards charges patronales, 10 milliards charges salariales).

Ce soir, le Premier ministre va devoir défendre devant les Français les mesures retenues par son gouvernement. Des décisions déjà saluées mais aussi attaquées… jusque dans son propre camp.