L'Inde veut réduire son déficit à 3%

BUDGET L'Inde a annoncé lundi son intention de réduire son déficit budgétaire à 3% de son produit intérieur brut (PIB) d'ici à 2017...

avec AFP

— 

L'Inde a annoncé lundi son intention de réduire son déficit budgétaire à 3% de son Produit intérieur brut (PIB) d'ici 2017 contre 5,8% l'an dernier, dans un contexte où la troisième puissance économique d'Asie tente de relancer une croissance en perte de vitesse.
L'Inde a annoncé lundi son intention de réduire son déficit budgétaire à 3% de son Produit intérieur brut (PIB) d'ici 2017 contre 5,8% l'an dernier, dans un contexte où la troisième puissance économique d'Asie tente de relancer une croissance en perte de vitesse. — Sam Panthaky afp.com

L'Inde a annoncé lundi son intention de réduire son déficit budgétaire à 3% de son Produit intérieur brut (PIB) d'ici 2017 contre 5,8% l'an dernier, dans un contexte où la troisième puissance économique d'Asie tente de relancer une croissance en perte de vitesse.

Après des années de paralysie politique qui ont affecté la confiance des investisseurs et freiné la croissance, le gouvernement de centre-gauche a annoncé en septembre une série de réformes visant à libéraliser des pans entiers de l'économie, de l'aérien aux assurances en passant par le commerce de détail.

"Avec une consolidation budgétaire et une reprise de la confiance des investisseurs, l'économie devrait revenir sur le chemin d'un investissement élevé, d'une plus forte croissance et d'une inflation plus faible", a énoncé le ministre des Finances, P. Chidambaram.

"Nous pensons que nous avons un plan faisable de consolidation budgétaire", a-t-il assuré lors d'une conférence à New Delhi, faisant allusion à des mesures drastiques de réduction des coûts pour consolider les finances du gouvernement.

Les mesures de lutte contre la pauvreté, programme phare du gouvernement du Premier ministre, Manmohan Singh, devraient toutefois restées en place, a assuré le ministre des Finances, alors que des analystes estiment que le gouvernement devrait réduire ses vastes subventions pour réduire son déficit.

"Les pauvres doivent être protégés et d'autres doivent prendre leur part du fardeau", a déclaré le ministre.

L'Inde cible un déficit public de 5,1% du Produit intérieur brut (PIB) pour l'exercice en cours s'achevant fin mars 2013.

Ce mois-ci, l'agence de notation financière Standard and Poor's a de nouveau mis en garde l'Inde contre le "risque significatif" de perdre sa notation et de passer dans la catégorie des investissements spéculatifs, en dépit de la série de réformes économiques annoncées.