Anglo American: La directrice générale Cynthia Carroll démissionne

© 2012 AFP

— 

Le groupe minier Anglo American, qui fait face à des conflits sociaux qui perturbent sa production en Afrique du Sud, a annoncé vendredi la démission de sa directrice générale Cynthia Carroll.
Le groupe minier Anglo American, qui fait face à des conflits sociaux qui perturbent sa production en Afrique du Sud, a annoncé vendredi la démission de sa directrice générale Cynthia Carroll. — Gianluigi Guercia afp.com

Le groupe minier Anglo American, qui fait face à des conflits sociaux qui perturbent sa production en Afrique du Sud, a annoncé ce vendredi la démission de sa directrice générale Cynthia Carroll. «L'an prochain, cela fera sept ans que je serai directrice générale et je trouve que c'est le bon moment pour passer le relais à un successeur qui pourra continuer à bâtir sur les fondations solides que nous avons posée», a expliqué Cynthia Carroll dans un communiqué, sans donner d'autre explication à son départ.

Elle quittera également ses postes de présidente des filiales Anglo American Platinum et De Beers, le diamantaire sud-africain. Elle va toutefois conserver ses fonctions actuelles le temps qu'un successeur lui soit trouvé. En Afrique du Sud, l'activité du groupe a récemment été perturbée par des conflits sanglants dans la mine de platine de Rustenburg, dans le nord du pays. Les affrontements se sont également étendus à la mine de fer de Sishen, proche de Kuruman dans le nord-ouest.

Le travail de Carroll salué

Anglo American, coté à Londres et Johannesburg, ne fait toutefois pas allusion à ces événements dans son communiqué. Le président du conseil d'administration de la société minière, Sir John Parker, a salué le travail de Cynthia Carroll pour des «améliorations dans la sécurité, la viabilité de l'activité à long terme et la qualité de notre dialogue avec les gouvernements, les communauté et les autres parties prenantes».

Le départ de la dirigeante âgée de 55 ans risque de réduire un peu plus le nombre de femmes à la tête de grandes entreprises cotées à Londres. A moins qu'elle ne soit remplacée par une femme, il ne restera plus que deux directrices générales de groupes de l'indice FTSE 100: Angela Ahrendts chez Burberry et Alison Cooper chez Imperial Tobacco.