Airbus voudrait accroître la production de l'A350-1000

Avec Reuters

— 

Airbus envisage d'accroître la production de l'A350-1000, la plus grande des trois versions de son futur long courrier, afin de mieux lutter contre Boeing sur ce segment lucratif du marché aéronautique, selon deux sources proches du dossier. Ce projet intervient alors qu'est inaugurée mardi au siège d'Airbus à Toulouse la ligne d'assemblage de l'A350, un programme dont le coût est estimé à 15 milliards de dollars (11,5 milliards d'euros).

Cet avion en composite de carbone est la réponse d'Airbus à deux long-courriers de Boeing : le 787 Dreamliner, pionnier dans l'utilisation à grande échelle de matériaux permettant d'économiser du carburant, et le plus traditionnel mais toujours très vendu 777 qui peut transporter 365 passagers.

Concurrencer la version mini-jumbo du 777

La plus grande version de l'A350 permettait à la filiale du groupe d'aérospatiale et de défense EADS de concurrencer frontalement la version mini-jumbo du 777. Le duel devrait être la prochaine grande bataille dans le secteur aérien, avec en jeu des ventes qui pourraient atteindre 2.000 appareils dans les 20 prochaines années.

Airbus met la faiblesse des ventes de l'A350-1000 sur le compte de la pénurie de créneaux de livraison. L'appareil n'a engrangé que 88 commandes depuis son lancement et a accusé plusieurs annulations. Boeing estime qu'Airbus a tort de vouloir essayer d'attaquer deux segments du marché avec le même avion. L'augmentation de la production libérerait de nouveaux créneaux.