Echec de la fusion EADS/BAE: Le Britannique Osborne critique le veto allemand

avec AFP

— 

Le ministre britannique des Finances George Osborne a déploré le "veto" de l'Allemagne dans les discussions sur la fusion entre EADS et BAE qui selon lui méritaient d'être poursuivies, rapportait samedi la presse britannique.
Le ministre britannique des Finances George Osborne a déploré le "veto" de l'Allemagne dans les discussions sur la fusion entre EADS et BAE qui selon lui méritaient d'être poursuivies, rapportait samedi la presse britannique. — Carl de Souza afp.com

Le ministre britannique des Finances George Osborne a déploré le veto de l'Allemagne dans les discussions sur la fusion entre EADS et BAE qui selon lui méritaient d'être poursuivies, rapportait samedi la presse britannique. «Nous avons été un peu déçus principalement par l'attitude de l'Allemagne, qui a en fait opposé son veto au projet», a déclaré vendredi George Osborne, cité dans The Times.

L'Allemagne a déjà été pointée du doigt après l'annonce officielle mercredi de l'échec du projet qui aurait créé le plus grand groupe aéronautique mondial devant l'américain Boeing. Le patron d'EADS Tom Enders avait confié avoir été étonné par le degré de résistance de Berlin à voir aboutir cette fusion.

«Elle méritait d'être discutée»

«J'aurais aimé voir si nous pouvions faire progresser ces discussions», a encore déclaré Osborne, qui s'exprimait devant des journalistes britanniques à Tokyo, en marge de l'assemblée annuelle du FMI. «Ce n'est pas que nous étions engagés à réaliser la fusion, mais nous pensons juste qu'elle méritait d'être discutée», a-t-il insisté.

Le projet avorté de méga-fusion entre la maison mère franco-allemande de l'avionneur Airbus et le fabricant d'armes britannique a achoppé pour des raisons politiques, les intérêts de la France, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne ne pouvant être conciliés. Il est apparu que Berlin, à un an des élections, ne voulait pas de ce projet où les usines allemandes, qui produisent notamment l'avion de combat Eurofighter, auraient été marginalisées par BAE.