France Télécom-Orange: 5.000 emplois supprimés d'ici 2015

© 2012 AFP

— 

Le groupe France Télécom-Orange a annoncé jeudi qu'il entendait recruter 4.000 personnes en France dans les trois prochaines années (2013-2015), des chiffres qui ne compenseront toutefois pas les quelque 9.000 départs attendus sur la période.
Le groupe France Télécom-Orange a annoncé jeudi qu'il entendait recruter 4.000 personnes en France dans les trois prochaines années (2013-2015), des chiffres qui ne compenseront toutefois pas les quelque 9.000 départs attendus sur la période. — Ana Arevalo afp.com

Le groupe France Télécom-Orange a annoncé jeudi qu'il entendait recruter 4.000 personnes en France dans les trois prochaines années (2013-2015), des chiffres qui ne compenseront toutefois pas les quelque 9.000 départs attendus sur la période.

Avec les départs à la retraite, évalués par la direction à environ 3.000 par an (donc 9.000 sur les trois ans), l'entreprise perdra donc environ 5.000 emplois.

Dans un communiqué, le groupe indique prévoir pour les trois ans à venir "le recrutement de 4.000 personnes en CDI (contrat à durée indéterminée) en France".

"Ces mesures doivent permettre au groupe de s'adapter à un contexte économique difficile, en faisant de la préservation de l'emploi de chaque salarié une priorité absolue", indique France Télécom-Orange, estimant que cela traduit la volonté d'allier "la performance économique et la qualité sociale de l'entreprise".

En juillet, le directeur des ressources humaines, Bruno Mettling, avait indiqué que le volume des départs non remplacés au sein du groupe, qui emploie 105.000 personnes en France, permettrait à France Télécom-Orange de s'"adapter" au contexte actuel créé par la crise et la nouvelle concurrence de l'opérateur Free Mobile arrivé sur le marché depuis quelques mois.