La «bad bank» espagnole sera opérationnelle d'ici début décembre

Avec Reuters

— 

Les investisseurs privés représenteront au moins 55% de la structure de défaisance mise en place en Espagne pour accueillir les actifs immobiliers pourris des banques, a déclaré mercredi le ministre de l'Economie Luis de Guindos.

Devant le Parlement, il a précisé que 2% du capital de la nouvelle «société de gestion d'actifs» serait aux mains de fonds de capital-investissement. D'autres détails seront apportés dans les prochains jours sur cette «bad bank», dont la création a été annoncée la semaine dernière et qui devrait être opérationnelle d'ici le début décembre, a-t-il ajouté.