Arabie saoudite: Ikea efface les femmes de son catalogue

MARQUE Le géant du meuble a choqué l'opinion publique suédoise lundi...

F.F.

— 

Le catalogue Ikéa dans sa version saoudienne (à droite).
Le catalogue Ikéa dans sa version saoudienne (à droite). — SWEDEN SIPA

La marque suédoise de meubles a créé la polémique dans son pays d’origine lundi. En effaçant tout simplement les femmes et les petites filles de son catalogue diffusé en Arabie saoudite. Là où l’on peut voir en France une famille – au complet – se brossant les dents dans la salle de bain, les Saoudiens, eux, observent un père et ses deux fils accomplir ce geste de la vie quotidienne.

Dans ce pays du Golfe qui applique un islam très rigoriste, où les femmes n’ayant pas le droit de vote, la vue d’une mère de famille en pyjama aurait pu choquer. D’où sa disparition pure et simple de l’image.

Un «procédé moyenâgeux»

Mais en essayant de plaire à ses clients saoudiens, c’est donc l’opinion publique suédoise très concernée par l’égalité homme-femme, que l’enseigne internationale a scandalisée, lorsque l’affaire a été révélée par le journal Metro. Lundi, la ministre des Affaires européennes Birgitta Ohlsson a qualifié le procédé de «moyenâgeux». Quant à la ministre du commerce extérieur Ewa Björling, elle a expliqué que «cela ne se fait pas de supprimer ni d’effacer les femmes de la réalité. Si l’Arabie saoudite n’autorise pas aux femmes d’être vues, entendues ou de travailler, elle se passe de la moitié de son capital intellectuel».

Mal à l’aise, le groupe a réagi le jour même en s’excusant dans un communiqué: «Inter IKEA Systems regrette ce qui s’est passé et comprend que les gens soient bouleversés», ajoutant que cela ne «se reproduirait plus».