Etats-Unis: American Express condamné pour pratiques illégales

© 2012 AFP

— 

Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir condamné l'émetteur de cartes de crédit American Express à une amende de 27,5 millions de dollars pour avoir violé la loi "à tous les stades de sa relation avec le client" en lui imposant des conditions désavantageuses.
Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir condamné l'émetteur de cartes de crédit American Express à une amende de 27,5 millions de dollars pour avoir violé la loi "à tous les stades de sa relation avec le client" en lui imposant des conditions désavantageuses. — Karen Bleier afp.com

Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir condamné l'émetteur de cartes de crédit American Express à une amende de 27,5 millions de dollars pour avoir violé la loi "à tous les stades de sa relation avec le client" en lui imposant des conditions désavantageuses. L'entreprise américaine se voit également contrainte de rembourser un montant total estimé de 85 millions de dollars à 250.000 clients ainsi lésés par ces "pratiques illégales" commises de 2003 au printemps 2012, indique le Bureau de protection financière des consommateurs (CFPB) dans un communiqué. Le groupe s'est rendu coupable de "pratiques frauduleuses en matière de commercialisation [de certains de ses produits] et de recouvrement de créances", a indiqué la banque centrale américaine (Fed) dans un autre communiqué.

Selon le CFPB, les pratiques incriminées ont été relevées lors d'un contrôle de routine de la Compagnie d'assurance fédérale des dépôts bancaires (FDIC) et des autorités de l'Utah, dans une filiale du groupe, Express Centurion Bank, enregistrée dans cet Etat de l'ouest du pays. L'enquête menée par plusieurs organismes de surveillance financière après cette découverte a permis d'établir qu'American Express avait trompé ses clients "dès l'étape de la demande et de l'achat d'une carte de crédit jusqu'au règlement des frais et au remboursement de la dette", ajoute cet organisme créé par la loi de réforme de Wall Street de 2010.