Budget Sécu 2013: Le prix de la bière va augmenter

BUDGET Le gouvernement doit présenter ce lundi un projet de hausse des taxes sur la bière. Une mesure qui pourrait lui rapporter jusqu'à un demi-milliard d'euros et qui servira à financer la Sécurité sociale...

C.B.

— 

Un garçon de café remplit un verre de bière
Un garçon de café remplit un verre de bière — JEAN-PIERRE MULLER/AFP

Après la hausse du tabac viendra celle de l’alcool. Ou plus précisément, de la bière. Le gouvernement s’apprête en effet à relever les taxes sur ce breuvage afin de financer la sécurité sociale.

Cette nouvelle mesure sera présentée ce lundi, dans le cadre de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013.

Une boisson «massivement privilégiée par les jeunes»

Selon Le Figaro, elle pourrait rapporter jusqu’à un demi-milliard d’euros par an. Pourquoi alourdir le coût de la bière et pas celui du vin? Interrogé sur cette question par 20Minutes, Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, répond: «Parce que la bière est massivement privilégiée par les jeunes qui décident de s’alcooliser. Ce qui n’est pas le cas du vin.» 

Concrètement, l’idée du gouvernement n’est pas de relever le taux de TVA de la bière –actuellement à 19,6%- mais celui du droit d’accise, un impôt spécifique aux boissons alcoolisées. Cette taxe indirecte varie, selon le degré d’alcool de la bière et le type de brasserie qui la produit, de 1,38 à 2,75 euros par hectolitre et degré alcoométrique. Selon Le Figaro, le gouvernement pourrait donc doubler ce taux.

Fabriquée en France

Dès vendredi, l’association des Brasseurs de France a réagi en qualifiant ce projet de «catastrophe pour la filière». D’après ses calculs, cette hausse «se traduirait pour le consommateur par une hausse des prix de 15% en moyenne dans tous les circuits de distribution». Dans les bars, la hausse serait moindre, de l’ordre de 5 centimes sur un demi à 4,5 degrés.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, 70% de la bière consommée dans le pays est «made in France».