La BPI soutiendra les PME à l'export

FINANCEMENT La future Banque publique d'investissement (BPI) apportera aux PME des crédits à l'exportation...

avec AFP

— 

La future Banque publique d'investissement (BPI) apportera aux PME des crédits à l'exportation, afin de faire face notamment à la concurrence de l'Allemagne, qui est "mieux organisée", a annoncé lundi la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, sur la radio Europe 1.
La future Banque publique d'investissement (BPI) apportera aux PME des crédits à l'exportation, afin de faire face notamment à la concurrence de l'Allemagne, qui est "mieux organisée", a annoncé lundi la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, sur la radio Europe 1. — Jean-Pierre Muller afp.com

La future Banque publique d'investissement (BPI) apportera aux PME des crédits à l'exportation, afin de faire face notamment à la concurrence de l'Allemagne, qui est "mieux organisée", a annoncé lundi la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq, sur la radio Europe 1.

"Les entreprises intermédiaires solides n'ont pas toujours assez de fonds propres. Elles attendent beaucoup de la BPI, qui aura un volet international", a déclaré Mme Bricq, confirmant que le futur établissement apportera des crédits à l'export.

"Quand le rapport (de l'inspecteur général des finances Bruno) Parent a paru au mois de juillet, il n'y avait pas ce volet international (dans la BPI). Il y est désormais. Le Premier ministre l'a acté. Le président l'a acté. A partir de là, il faut se battre pour avoir des crédits", a-t-elle affirmé.

La ministre a prôné une meilleure organisation sur le territoire français pour repérer les PME innovantes et les accompagner à l'export. "Il faut que les entreprises puissent bénéficier de bons crédits à l'export et de bonnes garanties", a-t-elle expliqué.

"J'entends justement apporter ma pierre au pacte de compétitivité que proposera le Premier ministre par la réforme de nos financements à l'export, car nous sommes en concurrence avec des partenaires-amis comme les Allemands, qui sont mieux organisés", a-t-elle assuré.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a proposé début juillet un "pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi" afin de "mettre un terme" au "décrochage" industriel de la France, lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée.

La BPI aura une capacité d'intervention de plus de 30 milliards d'euros et devrait être opérationnelle dès 2013, selon Mme Bricq.

Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici présentera le projet de loi permettant sa création en conseil des ministres le 17 octobre.