Les ventes de voitures restent en berne en septembre

AUTOMOBILE Les prévisions de début d'année étaient trop optimistes...

avec AFP

— 

Les immatriculations de voitures neuves ont poursuivi leur plongeon en septembre en France, ce qui a poussé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) à abaisser sa prévision pour l'année à -12%.
Les immatriculations de voitures neuves ont poursuivi leur plongeon en septembre en France, ce qui a poussé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) à abaisser sa prévision pour l'année à -12%. — Thomas Samson afp.com

Les immatriculations de voitures neuves ont poursuivi leur plongeon en septembre en France, ce qui a poussé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) à abaisser sa prévision pour l'année à -12%.

Une prévision faible pourtant trop optimiste

Les ventes ont reculé de 18,3% en données brutes comparées à septembre 2011. A nombre de jours ouvrables comparables, la baisse est un peu moins forte, à -10,1%. Sur les neuf mois, la chute est de 13,9% en données brutes et de 13,4% à nombre de jours ouvrables comparables, selon un communiqué du CCFA.

«Le temps passe et le temps se couvre», a commenté son président Patrick Blain lors d'une conférence de presse au salon automobile de Paris. Par conséquent, la fourchette d'une baisse de 8 à 10% en 2012 qu'avait jusqu'à présent le CCFA «ne tient plus et la prévision se situe autour de 12% en 2012, et encore à condition que ça ne se dégrade pas dans les mois qui viennent», a avertit Blain.

Les constructeurs nationaux souffrent plus que les étrangers de la mauvaise santé des ventes. Leurs immatriculations ont reculé de 18,9% sur les neuf premiers mois de l'année, contre 7,3% pour les autres.

Sur le seul mois de septembre, PSA Peugeot Citroën a connu un repli de 5%, tandis que les ventes du groupe Renault (Renault et Dacia) se sont effondrées de 33,4%.