Chine: Foxconn ferme une usine après une bagarre

Reuters

— 

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn Technology Group, sous-traitant d'Apple , a annoncé lundi avoir fermé une de ses usines en Chine à la suite d'une bagarre qui a fait 40 blessés dans un dortoir dimanche soir.

L'usine de Taiyuan emploie 79.000 personnes et fabrique des composants pour l'industrie automobile et l'électronique de loisirs. Un employé a précisé à Reuters que le site assembleégalement le nouvel iPhone 5 d'Apple.

Une quarantaine de personnes hospitalisées

Dans un communiqué, Foxconn indique qu'un différend personnel qui opposait plusieurs ouvriers a dégénéré dimanche soir en bagarre générale dans un dortoir privé, nécessitant l'intervention de la police.

«Une quarantaine de personnes ont été hospitalisées et la police a procédé à plusieurs arrestations.
Les causes de ce différend font l'objet d'une enquête des autorités locales (...) mais à ce stade elles ne semblent pas liées au travail», ajoute Foxconn.

«L'usine est fermée aujourd'hui en raison de l'enquête» a déclaré le porte-parole du groupe, Louis Woo.

Selon l'agence Chine nouvelle, qui cite l'autorité de sécurité publique de Taiyuan, 5.000 policiers ont été dépêchés sur place et une dizaine de personnes ont été blessées.

Les conditions de travail en débat

Foxconn, nom commercial de Hon Hai Precision Industry et premier sous-traitant mondial dans l'électronique, emploie environ un million de personnes dans ses gigantesques usines chinoises, qui sont régulièrement le théâtre de violences et de bagarres.

Après une série de suicides, de manifestations et de critiques, le groupe a investi fortement ces derniers mois pour améliorer les conditions de travail et augmenter les salaires.