Espagne: Besoins des banques en capitaux de 70 à 80 milliards d'euros

Avec Reuters

— 

Le président de la banque espagnole BBVA Francisco Gonzalez a annoncé jeudi qu'un test de résistance mené par le groupe de consultants Oliver Wyman montrera que les besoins en capitaux des établissements du pays se situent entre 70 milliards et 80 milliards d'euros.

Le gouvernement espagnol se servira des résultats de cet audit pour décider des sommes à prélever sur l'enveloppe de crédit de 100 milliards d'euros maximum débloquée par l'Union européenne en vue de recapitaliser ses banques, victimes de l'éclatement de la bulle immobilière il y a cinq ans.

«Nous saurons dans les jours à venir, dans une semaine. Nous aurons un chiffre d'environ 70, 75 ou 80 millliards d'euros», a déclaré Francisco Gonzalez lors d'un évènement à Madrid. Il a précisé que les 70 à 80 milliards comprenaient les quelque 20 milliards d'euros déjà injectés dans le secteur par le fonds national de restructuration bancaire (Frob)

La deuxième banque du pays pourrait déposer certains actifs dans une structure de défaisance ("bad bank") dans laquelle les banques en difficultés placeront leurs actifs toxique liés à l'immobilier dans le but de les vendre par la suite. Toutefois, la banque ne souhaite par prendre une participation dans cette structure à court terme.