Supervision bancaire: Michel Barnier (UE) oeuvre à un compromis

Reuters

— 

Le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, a fait part jeudi de sa volonté de parvenir à un compromis avec l'Allemagne sur les pouvoirs de supervision qui seront attribués à la Banque centrale européenne dans le cadre de la future union bancaire.

«Bien entendu je travaillerai à un compromis avec Berlin et d'autres capitales européennes», a-t-il dit à la presse lors d'un déplacement à Berlin.

«Ce compromis sera fondé sur une décentralisation étendue de la supervision bancaire», a-t-il précisé, tout en soulignant la nécessité d'un système global intégré afin de restaurer la stabilité financière dans la zone euro.

La proposition de départ de Barnier prévoyait que la Banque centrale européenne supervise la totalité des banques de la zone euro, mais l'Allemagne, soucieuse de conserver un droit de regard sur ses Landesbanken et caisses d'épargne, demande que ses pouvoirs de surveillance soient limités aux banques ayant une importance systémique.