PSA: Montebourg réitère que le plan social n'est toujours «pas acceptable en l'état»

avec AFP

— 

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a réaffirmé jeudi que le plan de restructuration du constructeur automobile PSA , qui prévoit la suppression de 8.000 postes en France, restait "inacceptable en l'état" et a demandé le "rétrécissement de (son) ampleur".
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a réaffirmé jeudi que le plan de restructuration du constructeur automobile PSA , qui prévoit la suppression de 8.000 postes en France, restait "inacceptable en l'état" et a demandé le "rétrécissement de (son) ampleur". — Eric Piermont afp.com

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a réaffirmé jeudi que le plan de restructuration de PSA, qui prévoit la suppression de 8.000 postes en France, restait «inacceptable en l'état» et a demandé le «rétrécissement de (son) ampleur».

Des efforts demandés aux actionnaires

«Nous avons besoin de nous unir pour sauver Peugeot», a ajouté le ministre interrogé sur France Inter. Il a demandé des «efforts à tout le monde y compris aux actionnaires».