En images : Zanele Muholi, photographe et activiste sud-africain·e à la MEP

PHOTOGRAPHIE Plus de 200 clichés mêlent le beau et le militantisme LGBTQIA +

Olivier Juszczak
— 
Julie I, Parktown, Johanessburg, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York
Julie I, Parktown, Johanessburg, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York — ZANELE MUHOLI

Jusqu'au 21 mai 2023, la Maison Européenne de la Photographie consacre une retrospective au travail de Zanele Muholi, photographe et militant.e LGBTQIA+ (lesbienne, gay, bisexuel·le, transgenre, queer, intersexe, asexuel·le + ). L'exposition regroupe plus de 200 photographies issues de plusieurs séries dont certaines sont encore en cours, comme Faces and Phases ou Somnyama Ngonyama. A la fois documentaire et artistique, l'œuvre de l'artiste sud-africain.e est reconnue mondialement. C'est la première fois qu'une retrospective est consacrée à son travail en France. Petit aperçu en images. 

Zanele Muholi, en tant que non-binaire, souhaite être présenté·e par l'emploi des pronoms neutres iel (sujet) et ellui (complément).


Réalsiation : Olivier JUSZCZAK

  • Buzile, IGSM, Boston, 2019, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Buzile, IGSM, Boston, 2019, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Zanele Muholi est né.e le 19 juillet 1972 à Umzali, un quartier de Durban en Afrique du Sud. Iel vit entre Cape Town et Durban.

  • ID Crisis, 2003 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    ID Crisis, 2003 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    En 2000, Zanele Muholi commence à travailler comme photographe et journaliste pour Behind the Mask, un fanzine en ligne traitant des questions LGBTQIA + en Afrique.

  • Triple I, 2005 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Triple I, 2005 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    La première série photographique de Muholi documente la vie des victimes de crimes de haine, des viols « correctifs » et « curatifs » parce qu’elles n’ont pas choisi la bonne orientation sexuelle. La série s’intitule Only Half the Picture (2002-2006).

  • Triple III, 2005 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Triple III, 2005 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Cette série comprend des images capturant des gestes de tendresse et d’intimité, dans une volonté de dépasser la victimisation.

  • Katlego Mashiloane and Nosipho Lavuta, Ext. 2, Lakeside, Johannesburg, 2007 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Katlego Mashiloane and Nosipho Lavuta, Ext. 2, Lakeside, Johannesburg, 2007 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    En 2002, Zanele Muholi co-fonde le Forum for the Empowerment of Women (FEW), une organisation à but non lucratif dont l’objectif est de fournir un espace de sociabilité aux lesbiennes noires. En 2003, iel obtient son diplôme à l’école fondée par le photographe David Goldblatt en 1989 à Johannesburg. Cette école avait pour but de proposer une formation aux jeunes photographes marginalisé.es sous l’apartheid (régime ségrégationniste en Afrique du Sud de 1948 à 1991).

  • LiZa I, 2009 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    LiZa I, 2009 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Muholi dénonce l’idée reçue selon laquelle la vie queer serait « non africaine », issue en partie de la croyance faisant de l’orientation homosexuelle une importation coloniale en Afrique.

  • Yaya Mavundla, Parktown, Johannesburg, 2014 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Yaya Mavundla, Parktown, Johannesburg, 2014 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Dans la série Brave Beauties (2014 – en cours), l’artiste capture les concours de beauté au sein de la communauté noire LGBTQIA + en Afrique du Sud.

  • Miss D’vine I, 2007 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Miss D’vine I, 2007 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    De 2006 à 2020, Zanele Muholi réalise un projet qui vise à photographier ses sujets dans les lieux publics.

  • Mbali Zulu KwaThema, Springs Johannesburg, 2010 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Mbali Zulu KwaThema, Springs Johannesburg, 2010 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    La série Faces and Phases (2006 – en cours), qui compte actuellement plus de 500 clichés, est un travail de portraits réalisés à la lumière naturelle, en noir et blanc et sans artifice.

  • Collen Mfazwe, August House, Johannesburg, 2012 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Collen Mfazwe, August House, Johannesburg, 2012 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Le mot « Faces » fait référence aux individus, et « Phases » suggère différentes étapes de la vie des modèles. Un projet d’archivage de la vie des lesbiennes noires, des transgenres et des personnes non conformes au genre en Afrique du Sud.

  • Julie I, Parktown, Johannesburg, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Julie I, Parktown, Johannesburg, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    La série Somnyama Ngonyama, (2012 – en cours) est probablement le travail le plus connu de l’artiste.

  • Bona, Charlottesville, 2015 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Bona, Charlottesville, 2015 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    C’est une série d’autoportraits dont le titre signifie « Salut à toi, lionne noire ! » en zoulou.

  • Qiniso, The Sails, Durban, 2019. Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Qiniso, The Sails, Durban, 2019. Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Zanele Muholi incarne différents personnages et archétypes qui explorent des représentations liées à l’origine ethnique.

  • Bester I, Mayotte, 2015 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Bester I, Mayotte, 2015 Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Quelques portraits représentent un personnage en hommage à sa mère qui a travaillé comme domestique dans une famille blanche. Zanele Muholi accentue le contraste de ces autoportraits, exagérant la noirceur de sa peau pour en faire valoir la beauté.

  • Ntozakhe II, Parktown, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York.
    Ntozakhe II, Parktown, Courtesy of the Artist and Stevenson, Cape Town/Johannesburg and Yancey Richardson, New York. — ZANELE MUHOLI

    Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles dans le monde entier, et iel a reçu de nombreux prix. C’est la première fois qu’une rétrospective de son œuvre est organisée en France.

Retourner en haut de la page