Guerre en Ukraine en images : Un missile russe détruit un immeuble à Dnipro

CRIME DE GUERRE Le bilan humain est d’au moins 40 morts, l’un des plus lourds depuis le début du conflit, et il devrait encore s’alourdir

O.J. avec AFP
Les pompiers des services d'urgence de l'État ukrainien transportent une femme blessée hors des décombres à Dnipro, en Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023.
Les pompiers des services d'urgence de l'État ukrainien transportent une femme blessée hors des décombres à Dnipro, en Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023. — PAVEL PETROV/AP/SIPA

Le bilan d'une frappe russe, il y a 48 heures, sur un immeuble résidentiel de Dnipro en Ukraine, a grimpé à 40 morts, devenant l'un des plus lourds depuis le début de la guerre. Et il devrait encore s'alourdir. Comme à son habitude, le Kremlin a démenti avoir été responsable du carnage, en rejetant la faute sur les Ukrainiens : le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a évoqué « une tragédie » pouvant être due à un tir de la défense antiaérienne ukrainienne.  A l'inverse, la présidence suédoise de l'Union européenne a dénoncé « un crime de guerre » russe. Ce lundi, le sort de 29 personnes restait inconnu. Le point en images.


Réaliation : Olivier JUSZCZAK

  • Les résidents nettoient les décombres après qu’un missile a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, en Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Les résidents nettoient les décombres après qu’un missile a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, en Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — ROMAN CHOP/AP/SIPA

    Les Ukrainiens célébraient samedi le Nouvel An orthodoxe (dans le calendrier julien), une fête populaire à la veille de laquelle les enfants reçoivent traditionnellement des sucreries.

  • Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    La frappe a atteint l’entrée d’un immeuble de neuf étages, dont plusieurs ne sont pus que des décombres fumants.

  • Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    « Samedi festif - et poursuite de la terreur (russe). Pendant que les enfants ukrainiens profitent des friandises reçues hier, la Russie attaque des bâtiments d’habitation », a commenté la Première dame ukrainienne Olena Zelenska.

  • Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Les secouristes s’activent dans les décombres après qu’un missile russe a frappé un immeuble à plusieurs étages, à Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Une vidéo publiée par les services de secours ukrainiens sur Facebook et Telegram montrait les sauveteurs fouillant dans la nuit les décombres de l’immeuble de Dnipro.

  • Les résidents d’un immeuble touché par une attaque russe regardent depuis leur fenêtre, attendant l’aide des secouristes à Dnipro, en Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Les résidents d’un immeuble touché par une attaque russe regardent depuis leur fenêtre, attendant l’aide des secouristes à Dnipro, en Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — ROMAN CHOP/AP/SIPA

    Des coupures de courant affectaient par ailleurs la plupart des régions du pays après de nouvelles attaques russes contre des installations de production d’électricité, selon les autorités ukrainiennes.

  • Des militaires ukrainiens transportent le corps d’un homme dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023.
    Des militaires ukrainiens transportent le corps d’un homme dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le samedi 14 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    La frappe qui a détruit l’immeuble d’habitation de Dnipro a été effectuée dans le sillage d’une campagne de bombardements réguliers et massifs auxquels Moscou procède depuis octobre contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes.

  • Les sauveteurs s’activent à Dnipro, dans le centre de l’Ukraine, le 14 janvier 2023.
    Les sauveteurs s’activent à Dnipro, dans le centre de l’Ukraine, le 14 janvier 2023. — MYKOLA MIAKSHYKOV/SIPA

    Face à ces pluies de missiles et à la menace d’une nouvelle offensive russe d’ampleur, les Occidentaux ont intensifié leur aide militaire à l’Ukraine. Londres et Varsovie prévoient désormais de lui fournir des chars.

  • Des secouristes nettoient les décombres d’un immeuble détruit par un missile russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023.
    Des secouristes nettoient les décombres d’un immeuble détruit par un missile russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Vladimir Poutine a de son côté dénoncé les livraisons croissantes d’armes occidentales à l’Ukraine, le Kremlin jurant que les chars promis à Kiev « brûleront » sur le champ de bataille.

  • Des secouristes nettoient les décombres d’un immeuble détruit par un missile russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023.
    Des secouristes nettoient les décombres d’un immeuble détruit par un missile russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, dans le sud-est de l’Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Après ses victoires de l’automne, Kiev dit avoir besoin encore et avant tout de chars lourds, de blindés légers, de systèmes de missiles de longue portée et de défense antiaérienne pour reprendre la totalité des territoires que les troupes russes occupent dans l’est et le sud de l’Ukraine.

  • Une cuisine est photographiée dans un immeuble touché par un missile russe, le 15 janvier 2023, à Dnipro, en Ukraine.
    Une cuisine est photographiée dans un immeuble touché par un missile russe, le 15 janvier 2023, à Dnipro, en Ukraine. — MYKOLA MIAKSHYKOV/SIPA

    Moscou a par ailleurs démenti, comme toujours dans ce cas de figure, avoir été responsable du carnage à Dnipro, en rejetant la faute sur les Ukrainiens. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a ainsi évoqué « une tragédie » pouvant être due à un tir de la défense antiaérienne ukrainienne.

  • Le 15 janvier 2023, les sauveteurs s’activent autour d’un immeuble touché par un missile russe lors d’une attaque le samedi 14 janvier à Dnipro, dans le centre de l’Ukraine.
    Le 15 janvier 2023, les sauveteurs s’activent autour d’un immeuble touché par un missile russe lors d’une attaque le samedi 14 janvier à Dnipro, dans le centre de l’Ukraine. — MYKOLA MIAKSHYKOV/SIPA

    Des grues étaient toujours en action pour amener les sauveteurs dans les appartements ravagés et autrement inaccessibles, ou pour soulever des pans de béton.

  • Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien transportent une femme blessée hors des décombres à Dnipro, en Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023.
    Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien transportent une femme blessée hors des décombres à Dnipro, en Ukraine, le dimanche 15 janvier 2023. — PAVEL PETROV/AP/SIPA

    Depuis le début des opérations de sauvetage, 39 personnes ont été secourues dans les ruines du bâtiment.

  • Une femme réagit en regardant l’immeuble d’habitation qui a été détruit lors d’une attaque russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, le dimanche 15 janvier 2023.
    Une femme réagit en regardant l’immeuble d’habitation qui a été détruit lors d’une attaque russe dans un quartier résidentiel de la ville de Dnipro, le dimanche 15 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Dans les décombres, les équipes de secours cherchaient les 29 personnes toujours portées disparues, selon les autorités.

  • Des secouristes s’activent dans les décombres d’un immeuble détruit lors d’une attaque russe, à Dnipro, le lundi 16 janvier 2023.
    Des secouristes s’activent dans les décombres d’un immeuble détruit lors d’une attaque russe, à Dnipro, le lundi 16 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Lundi, près de 48 heures après qu’un missile a éventré un immeuble du quai de la Victoire à Dnipro, dans l’est de l’Ukraine, 40 corps sans vie avaient été retrouvés.

  • Des secouristes transportent le corps d’une victime, à Dnipro, le lundi 16 janvier 2023.
    Des secouristes transportent le corps d’une victime, à Dnipro, le lundi 16 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    La présidence suédoise de l’Union européenne a dénoncé « un crime de guerre » russe.

  • Une femme dépose des fleurs à un arrêt de bus en hommage aux victimes lors d’une frappe russe sur un immeuble résidentiel dans la ville de Dnipro, en Ukraine, le lundi 16 janvier 2023.
    Une femme dépose des fleurs à un arrêt de bus en hommage aux victimes lors d’une frappe russe sur un immeuble résidentiel dans la ville de Dnipro, en Ukraine, le lundi 16 janvier 2023. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Sur ce lieu de désolation, des personnes déposaient des fleurs et des peluches à la mémoire des victimes. D’autres habitants de Dnipro donnaient vêtements ou couettes à un point de collecte mis en place par des humanitaires.

Retourner en haut de la page