En images : Edson Arantes do Nascimento dit Pelé, « Roi » du football, est mort

NEcrologie Il restera comme l’homme aux trois Coupes du monde de football avec l’équipe nationale du Brésil (1958, 1962 et 1970)

Olivier Juszczak
— 
Dans cette photo d'archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé est hissé sur les épaules de ses coéquipiers après que le Brésil a remporté la finale de la Coupe du monde contre l'Italie, 4-1, à l'Estadio Azteca de Mexico.9
Dans cette photo d'archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé est hissé sur les épaules de ses coéquipiers après que le Brésil a remporté la finale de la Coupe du monde contre l'Italie, 4-1, à l'Estadio Azteca de Mexico.9 — AP/SIPA

Le roi Pelé nous a quittés ce jeudi, à l’âge de 82 ans. Il restera comme l’homme aux trois Coupes du monde de football avec l’équipe nationale du Brésil (1958, 1962 et 1970), et un joueur à l’aisance sur le terrain jamais égalée. Joueur professionnel de football de 1956 à 1977, il a fait le bonheur du club de Santos FC, avant de terminer sa carrière au New York Cosmos aux Etats-Unis. Il continuera ensuite à se servir de sa notoriété publique pour diverses actions humanitaires, politiques et événementielles. Retour, en images, sur la vie de cette légende du ballon rond.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • L’attaquant brésilien Pelé, vêtu de son maillot de Santos, sourit avant de disputer un match amical de football avec son club contre le club français du "Racing", le 13 juin 1961 à Colombes, en banlieue parisienne.
    L’attaquant brésilien Pelé, vêtu de son maillot de Santos, sourit avant de disputer un match amical de football avec son club contre le club français du "Racing", le 13 juin 1961 à Colombes, en banlieue parisienne. — AFP

    Edson Arantes do Nascimento dit Pelé naît le 23 octobre 1940 à Três Corações dans l’État du Minas Gerais, au nord de Rio de Janeiro. Repéré très jeune, Pelé quitte sa famille en 1956 à l’âge de quinze ans pour jouer au club du Santos FC et devenir joueur professionnel.

  • Équipe brésilienne de football de la Coupe du monde 1958. L’équipe (en partant du haut à gauche) : Djalma Santos, Zito, Bellini, Nilton Santos, Orlando, Gilmar, Garrincha, Didi, Pelé, Vava et Mario Zagallo.
    Équipe brésilienne de football de la Coupe du monde 1958. L’équipe (en partant du haut à gauche) : Djalma Santos, Zito, Bellini, Nilton Santos, Orlando, Gilmar, Garrincha, Didi, Pelé, Vava et Mario Zagallo. — MARY EVANS/SIPA

    Appelé dès 1957 en équipe nationale du Brésil, il joue sa première Coupe du monde en Suède en 1958, à l’âge de 17 ans. Il devient alors le plus jeune participant au tournoi, record toujours en cours.

  • L’attaquant brésilien de 17 ans Pelé lance devant le gardien gallois Jack Kelsey lors du match de football quart de finale de la Coupe du monde entre le Brésil et le Pays de Galles, le 19 juin 1958 à Goteborg.
    L’attaquant brésilien de 17 ans Pelé lance devant le gardien gallois Jack Kelsey lors du match de football quart de finale de la Coupe du monde entre le Brésil et le Pays de Galles, le 19 juin 1958 à Goteborg. — AFP PHOTO/INTERCONTINENTALE

    Le 19 juin 1958, Pelé marque son premier but en Coupe du monde contre le Pays de Galle en quart de finale du tournoi, à l’âge de 17 ans et 239 jours, autre record toujours en cours. Le Brésil s’impose 1 à 0. En demi-finale, la Seleçao affronte la France de Raymond Kopa. Avec une victoire 5 buts à 2 dont 3 de Pelé, les Brésiliens filent en finale.

  • L’attaquant brésilien Pelé félicite son coéquipier Vava après avoir marqué un but, le gardien suédois Karl Svensson au second plan, le 28 juin 1958 à Stockholm lors de la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et la Suède.
    L’attaquant brésilien Pelé félicite son coéquipier Vava après avoir marqué un but, le gardien suédois Karl Svensson au second plan, le 28 juin 1958 à Stockholm lors de la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et la Suède. — STAFF/AFP

    Pelé inscrit deux nouveaux buts en finale contre la Suède, le 29 juin 1958. Le Brésil s’impose 5 à 2 dans la toute première finale de Coupe du monde à être retransmise en direct à la télévision.

  • Pelé, 17 ans, à gauche, pleure sur l’épaule du gardien de but Gilmar Dos Santos Neves, après la victoire 5-2 du Brésil sur la Suède lors de la finale de la Coupe du monde de football, à Stockholm, en Suède, le 29 juin 1958.
    Pelé, 17 ans, à gauche, pleure sur l’épaule du gardien de but Gilmar Dos Santos Neves, après la victoire 5-2 du Brésil sur la Suède lors de la finale de la Coupe du monde de football, à Stockholm, en Suède, le 29 juin 1958. — /AP/SIPA

    Avec cette victoire, les Brésiliens connaissent une grande médiatisation à leur retour au pays. Après le traumatisme de la défaite en finale contre l’Uruguay lors du Mondial-1950 au Brésil, la Seleçao remporte sa première Coupe du monde. Et un génie apparaît aux yeux du monde !

  • Sur cette photo d’archive du 25 mai 1962, le Brésilien Pelé porte l’équipement de son équipe nationale à Rio de Janeiro, au Brésil.
    Sur cette photo d’archive du 25 mai 1962, le Brésilien Pelé porte l’équipement de son équipe nationale à Rio de Janeiro, au Brésil. — AP/SIPA

    Quatre ans plus tard lors du Mondial au Chili, Pelé se blesse lors du second match contre la Tchécoslovaquie, le 2 juin 1962. Il laisse ses partenaires disputer la fin du tournoi sans lui, et remporter une deuxième Coupe du monde de suite. Mais c’est également un deuxième titre pour le prodige brésilien. En 1966, lors de la Coupe du monde en Angleterre, la célébrité et le talent de Pelé attisent la violence des défenseurs adverses. Il devient la cible d’agressions pas toujours sanctionnées, et le Brésil est éliminé rapidement de la compétition.

  • Dans cette photo d’archive de septembre 1968, le Brésilien Pelé frappe le ballon lors d’un match de football amical contre la Belgique à Rio de Janeiro, au Brésil.
    Dans cette photo d’archive de septembre 1968, le Brésilien Pelé frappe le ballon lors d’un match de football amical contre la Belgique à Rio de Janeiro, au Brésil. — AP/SIPA

    Avec son club de Santos FC au Brésil, il est six fois champion du Brésil (1961, 1962, 1963, 1964, 1965 et 1968). Il gagne également deux coupes Libertadores (1962 et 1963) et deux coupes intercontinentales (1962 et 1963). Le 19 novembre 1969 contre Vasco da Gama, il inscrit son 1000e but en carrière sur un penalty.

  • Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé saute de joie après avoir marqué le premier but de son équipe contre l’Italie lors de la première mi-temps de la finale de la Coupe du monde au stade Azteca de Mexico.
    Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé saute de joie après avoir marqué le premier but de son équipe contre l’Italie lors de la première mi-temps de la finale de la Coupe du monde au stade Azteca de Mexico. — COLORSPORT/SIPA

    En 1970, Pelé participe sa quatrième Coupe du monde au Mexique, la première retransmise en couleurs à la télévision. Après avoir battu l’Uruguay en demi-finale (3-1) et vengé l’affront de la défaite en 1950, les Brésiliens se retrouvent en finale contre l’Italie.

  • Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé saute de joie après avoir marqué le premier but de son équipe contre l’Italie lors de la première mi-temps de la finale de la Coupe du monde au stade Azteca de Mexico.
    Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé saute de joie après avoir marqué le premier but de son équipe contre l’Italie lors de la première mi-temps de la finale de la Coupe du monde au stade Azteca de Mexico. — KURT STRUMPF/AP/SIPA

    Le prodige brésilien marque le premier but du match en survolant de la tête les défenseurs italiens, malgré son 1,73 m de taille.

  • Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé est hissé sur les épaules de ses coéquipiers après que le Brésil a remporté la finale de la Coupe du monde contre l’Italie, 4-1, à l’Estadio Azteca de Mexico.
    Dans cette photo d’archive du 21 juin 1970, le Brésilien Pelé est hissé sur les épaules de ses coéquipiers après que le Brésil a remporté la finale de la Coupe du monde contre l’Italie, 4-1, à l’Estadio Azteca de Mexico. — AP/SIPA

    Le brésil s’impose 4 à 1 contre l’Italie et remporte la troisième Coupe du monde son histoire. Pelé devient le premier joueur à gagner trois « étoiles ». C’est toujours le seul joueur actuellement à avoir réalisé cette performance. Mais ce Mondial au Mexique est aussi un récital en couleurs pour le footballeur de Santos. Avec sa tentative de tir à 50 m du but de la Tchécoslovaquie, sa feinte de corps sans toucher la balle devant le gardien uruguayen Ladislao Mazurkiewicz, ses passes, ses dribbles et ses chevauchés, Pelé régale tous les amoureux du ballon rond durant ce Mondial.

  • Le footballeur brésilien Edson Arantes do Nascimento, plus connu sous le nom de Pelé (C), présente l’actrice française Brigitte Bardot (L) à ses coéquipiers lors d’un match organisé au profit de la recherche contre le cancer à Colombes, en banlieue parisienne, le 1er avril 1971.
    Le footballeur brésilien Edson Arantes do Nascimento, plus connu sous le nom de Pelé (C), présente l’actrice française Brigitte Bardot (L) à ses coéquipiers lors d’un match organisé au profit de la recherche contre le cancer à Colombes, en banlieue parisienne, le 1er avril 1971. — AFP

    Un an après ce titre, Pelé prend sa retraite internationale. Il poursuit cependant sa carrière en club, toujours au Santos FC, à travers les différentes compétitions et les tournées amicales dans le monde entier.

  • Dans cette photo d’archive du 26 juillet 1977, l’artiste surréaliste Andy Warhol parle avec le footballeur brésilien Pelé à New York.
    Dans cette photo d’archive du 26 juillet 1977, l’artiste surréaliste Andy Warhol parle avec le footballeur brésilien Pelé à New York. — CLAUDIA LARSON/AP/SIPA

    En 1974, après dix-huit années passées au Santos FC, Pelé décide de se mettre en retrait du monde du football. Cependant, quelques mois plus tard, l’ancien joueur de Santos répond à l’appel des dollars des New York Cosmos et reprend une activité de footballeur dans le championnat américain, en juin 1975. Le 27 août 1977, il remporte le titre national. Son dernier trophée puisqu’il prend sa retraite définitive en septembre.

  • "A nous la victoire" de John Huston avec Sylvester Stallone, Pelé, et Michael Caine en 1981.
    "A nous la victoire" de John Huston avec Sylvester Stallone, Pelé, et Michael Caine en 1981. — REX FEATURES/SIPA

    Pelé joue aussi dans quelques films dont A nous la victoire de John Huston où il partage l’affiche avec Sylvester Stallone et Michael Caine, en 1981.

  • Dans cette photo d’archive du 23 mai 1988, l’Argentin Diego Maradona, le Brésilien Pelé et le Français Michel Platini posent lors du jubilé de ce dernier au stade de Nancy, dans l’est de la France.
    Dans cette photo d’archive du 23 mai 1988, l’Argentin Diego Maradona, le Brésilien Pelé et le Français Michel Platini posent lors du jubilé de ce dernier au stade de Nancy, dans l’est de la France. — LIONEL CIRONNEAU/AP/SIPA

    Juste après la fin de sa carrière de footballeur, Pelé devient ambassadeur du Brésil à l’ONU et se voit décerner le titre de « Citoyen du monde ». Il s’engage dans plusieurs actions humanitaires. Il travaille à la commission du fair-play de la FIFA et est aussi ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef.

  • Le Brésilien Ronaldo est accueilli par la légende brésilienne du football Pelé, à droite, à la fin de la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et l’Allemagne, le dimanche 30 juin 2002 à Yokohama, au Japon.
    Le Brésilien Ronaldo est accueilli par la légende brésilienne du football Pelé, à droite, à la fin de la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et l’Allemagne, le dimanche 30 juin 2002 à Yokohama, au Japon. — THOMAS KIENZLE/AP/SIPA

    Après plusieurs refus, il accepte le poste de ministre des Sports du Brésil en 1995. De son mandat jusqu’à la fin de l’année 1998, il restera la « loi Pelé » permettant aux joueurs de s’engager dans le club qu’ils désirent, une adaptation de l’arrêt Bosman en Europe.

  • Dans cette photo d’archive du 14 avril 2012, Neymar et Pelé partagent un rire lors de la célébration du centenaire de l’équipe à Santos, au Brésil.
    Dans cette photo d’archive du 14 avril 2012, Neymar et Pelé partagent un rire lors de la célébration du centenaire de l’équipe à Santos, au Brésil. — NELSON ANTOINE/AP/SIPA

    Neymar, issu comme Pelé du club du FC Santos, est souvent considéré comme son héritier au Brésil.

  • Le président de la FIFA, Sepp Blatter, à droite, marche avec le ministre brésilien des Sports Aldo Rebelo, deuxième à gauche, l’ancien footballeur Pelé, deuxième à droite, et l’ancien footballeur Ronaldo, à gauche, avant une conférence de presse au palais Planalto à Brasilia, Brésil, vendredi 16 mars 2012.
    Le président de la FIFA, Sepp Blatter, à droite, marche avec le ministre brésilien des Sports Aldo Rebelo, deuxième à gauche, l’ancien footballeur Pelé, deuxième à droite, et l’ancien footballeur Ronaldo, à gauche, avant une conférence de presse au palais Planalto à Brasilia, Brésil, vendredi 16 mars 2012. — ERALDO PERES/AP/SIPA

    Toujours consensuel dans ses actions, Pelé assure la promotion comme ambassadeur du Mondial-2014 de la FIFA organisé dans son pays.

  • La légende brésilienne du football, Pelé, présente le prix honorifique qu’il a reçu lors du Gala FIFA Ballon d’or 2013 à Zurich, en Suisse, le lundi 13 janvier 2014.
    La légende brésilienne du football, Pelé, présente le prix honorifique qu’il a reçu lors du Gala FIFA Ballon d’or 2013 à Zurich, en Suisse, le lundi 13 janvier 2014. — MICHAEL PROBST/AP/SIPA

    En janvier 2014, il reçoit un Ballon d'or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière de footballeur. Durant sa période d’activité, cette récompense était réservée aux joueurs européens. Côté vie privée, Pelé est le père de cinq enfants issus de deux unions. Il a également deux autres enfants, reconnus plus tardivement, avec deux autres femmes. En 2016, il se marie pour la dernière fois avec une femme d’affaires d’origine japonaise, Marcia Cibele Aoki.

  • La légende brésilienne du football Pelé, à gauche, et le footballeur français Kylian Mbappé posent lors d’un photocall à Paris, le mardi 2 avril 2019.
    La légende brésilienne du football Pelé, à gauche, et le footballeur français Kylian Mbappé posent lors d’un photocall à Paris, le mardi 2 avril 2019. — AP/SIPA

    C’est aux côtés du Kylian Mbappé que Pelé fait une de ses dernières apparitions publiques, en avril 2019, à Paris, pour un événement promotionnel avec un sponsor commun. Au regard de la précocité et du talent du footballeur français, il est souvent comparé au « Roi ». En septembre 2021, la légende brésilienne subit une intervention chirurgicale sur une tumeur cancéreuse. Il nous quitte ce jeudi, à l’âge de 82 ans à la suite de l’aggravation de son état de santé.

Retourner en haut de la page