En images : Les légendes du football aux enchères avec le journal « L’Equipe »

ADJUGe VENDU Le fonds photo du quotidien sportif met en vente 170 images iconiques des stars du ballon rond quinze jours avant le Mondial au Qatar

Olivier Juszczak
— 
Jubilé de Michel Platini, 1988, Stade Marcel-Picot, Nancy.
Jubilé de Michel Platini, 1988, Stade Marcel-Picot, Nancy. — PIERRE LABLATINIERE/L'EQUIPE

Après une vente l’an dernier sur le thème des Jeux olympiques qui avait totalisé plus de 200.000 euros, le service photo du journal L’Equipe met aux enchères, le 8 novembre, 170 images marquantes de l'histoire du football, en association avec la Maison Millon. Une vente intitulée « Pour l'éternité » en référence au titre du journal daté du 13 juillet 1998, au lendemain de la première victoire en Coupe du monde de l'équipe de France de football. 

Depuis 2020, le journal a entrepris de valoriser son immense fonds d’archives photos, riche de plus de douze millions de clichés, en proposant à la vente des photos. Petite revue, en images, avec les explications de François Gille, rédacteur en chef photo à L'Equipe.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Football féminin : France – Angleterre (1-1), Stade Pershing, Paris, le 30 octobre 1920.
    Football féminin : France – Angleterre (1-1), Stade Pershing, Paris, le 30 octobre 1920. — L'EQUIPE

    Le fonds photos du journal L’Equipe est riche de douze millions de clichés dont quatre millions numériques et huit millions argentiques.

  • Raymond Kopa, 1958, Stade Santiago Bernabeu, Madrid.
    Raymond Kopa, 1958, Stade Santiago Bernabeu, Madrid. — L'EQUIPE

    Concernant l’organisation de ventes aux enchères, François Gille, rédacteur en chef de la photographie à L’Equipe, nous explique que « l’idée est venue après la numérisation en 2018 de cinq millions d’images argentiques » car cela permettait de mettre en lumière « le métier d’archiviste-iconographe, le patrimoine iconographique et le talent des photographes du journal ».

  • Just Fontaine, Coupe du monde 1958, Idrottsparken, Norrköping Suède.
    Just Fontaine, Coupe du monde 1958, Idrottsparken, Norrköping Suède. — COLLECTION L'EQUIPE

    C’est aussi une manière de « diversifier l’activité du titre et rentabiliser l’investissement réalisé sur la numérisation ». François Gille espère ainsi numériser les trois millions de clichés argentiques restants.

  • Pelé et Garrincha, 1962, Viña del Mar, Chili.
    Pelé et Garrincha, 1962, Viña del Mar, Chili. — ANDRE LECOQ/L'EQUIPE

    Cette dernière vente aux enchères résume un siècle de ballon rond. Du début du football féminin en 1920, en passant par les Ballons d’or France Football et les grandes stars de la Coupe du monde.

  • George Best, 1969-1970, Old Trafford, Manchester.
    George Best, 1969-1970, Old Trafford, Manchester. — L'EQUIPE

    Mais c’est aussi des petites pépites iconographiques prises à côté des stades de football. Comme cette photo du joueur nord-irlandais de Manchester United, George Best, qui déclarait un jour : « J’ai claqué beaucoup d’argent dans l’alcool, les filles et les voitures de sport, le reste, je l’ai gâché. »

  • Diego Maradona, 1982, Stade Monumental, Buenos Aires.
    Diego Maradona, 1982, Stade Monumental, Buenos Aires. — ANDRE LECOQ/L'EQUIPE

    Cette année, il y a aussi plusieurs lots inédits, des diptyques associant Une et photo, ou encore, le triptyque (trois photos) de la fameuse « Main de Dieu » de Maradona en 1986 qui sera probablement l’un des lots les plus prisés. Mais aussi deux œuvres numériques NFT produites en 2022 par l’artiste plasticien Léo Caillard !

  • Jubilé de Michel Platini, 1988, Stade Marcel-Picot, Nancy.
    Jubilé de Michel Platini, 1988, Stade Marcel-Picot, Nancy. — PIERRE LABLATINIERE/L'EQUIPE

    Un choix d’images dans cet immense fonds qui a dû être compliqué ! « On a vu entre 500.000 et un million de photos » nous raconte François Gille lorsque le processus de sélection a commencé.

  • Roger Milla, 1990, Stadio San Nicola, Bari.
    Roger Milla, 1990, Stadio San Nicola, Bari. — ALAIN LANDRAIN/L'EQUIPE

    Puis un comité d’édition s’est formé pour garder 170 clichés sur les 600 derniers retenus.

  • Éric Cantona, Jean-Pierre Papin, 1992, Parc des Princes, Paris.
    Éric Cantona, Jean-Pierre Papin, 1992, Parc des Princes, Paris. — ANDRE LECOQ/L'EQUIPE

    Chaque tirage, sur un papier de qualité fine art, est unique dans son format. C’est-à-dire que tout nouveau tirage sera obligatoirement réalisé dans un format plus petit. Un gage de valeur de l’objet acquis.

  • George Weah, 1993, Parc des Princes, Paris.
    George Weah, 1993, Parc des Princes, Paris. — ANDRE LECOQ/L'EQUIPE

    Et cela a l’air de rendre très heureux George Weah !

  • Zinédine Zidane, 1998, Stade de France, Saint-Denis.
    Zinédine Zidane, 1998, Stade de France, Saint-Denis. — ALAIN LANDRAIN/L'EQUIPE

    L’estimation de départ de cette photo qui rappelle de bons souvenirs est située entre 800 et 1.200 euros.

  • Brésil – France (0-1), Zinédine Zidane, 2006, Waldstadion, Francfort.
    Brésil – France (0-1), Zinédine Zidane, 2006, Waldstadion, Francfort. — PIERRE LAHALLE/L'EQUIPE

    Mais les enchères peuvent monter très haut. L’année dernière, le record de vente sur un cliché a atteint 16.300 euros.

  • Kylian Mbappé, 2018, Stade Loujniki, Moscou.
    Kylian Mbappé, 2018, Stade Loujniki, Moscou. — FRANCK FAUGERE/L'EQUIPE

    Cette vente permet aussi de financer le « Fondaction L’Équipe », une structure solidaire du groupe qui intervient dans les domaines de l’éducation, la santé, l’insertion et la solidarité. En effet, les revenus des onze premiers lots reviendront à la fondation.

  • États-Unis – Pays-Bas (2-0), Megan Rapinoe, 2019, Groupama Stadium, Lyon.
    États-Unis – Pays-Bas (2-0), Megan Rapinoe, 2019, Groupama Stadium, Lyon. — ALEX MARTIN/L'EQUIPE

    Pour François Gille, cette vente, c’est aussi « faire entrer la photo de sport dans le marché de la photo d’art ». Avec ce genre de clichés, sans aucun doute la photo de sport fait bien partie du 8e art !

  • Karim Benzema, 2022, Stade Santiago Bernabeu, Madrid.
    Karim Benzema, 2022, Stade Santiago Bernabeu, Madrid. — FRANCK FAUGERE/L'EQUIPE

    Aujourd’hui, le service photo du journal continue de produire des images grâce au travail de ses photographes sur le terrain. « 30.000 images par mois sont rentrées dans notre base de données » nous confirme le rédacteur en chef photo.

    Si vous souhaitez acquérir un beau cliché ou simplement faire un petit tour pour le plaisir des yeux, la vente est par ici.

Retourner en haut de la page