En images : « PhotoSaintGermain » offre une balade iconographique dans le Paris rive gauche

mois de la photo Retrouvez des clichés réalisés par Andy Warhol ou Martin Parr, et de nouveaux talents

Olivier Juszczak
— 
"MOMENTS", Andy Warhol, Male Nude Model in Bathtub, circa 1986, Galerie Chenel
"MOMENTS", Andy Warhol, Male Nude Model in Bathtub, circa 1986, Galerie Chenel — Andy Warhol

Le festival « PhotoSaintGermain » se déroule du 3 au 19 novembre 2022 dans l’historique quartier de la rive gauche parisienne. L’évenement propose un parcours gratuit et libre d’accès d’expositions dans une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies dans ce quartier de Paris. L’occasion de voyager dans le temps et l’espace avec des artistes de légende comme Andy Warhol ou Martin Parr, mais aussi à la découverte de nouveaux talents comme Fabiola Ferrero, lauréate du Prix Carmignac du Photojournalisme. Petite balade en images.


Réalistaion : Olivier JUSZCZAK

  • « Allégories périssables », Ponto Zero, 2019, au Salon H.
    « Allégories périssables », Ponto Zero, 2019, au Salon H. — Rodrigo Braga

    Trente-cinq lieux dans le quartier de la rive gauche parisienne accueillent des événements liés au festival « PhotoSaintGermain ». Ici, la galerie le Salon H, engagée dans la scène artistique brésilienne, souhaite donner carte blanche à Rodrigo Braga.

  • « Face à moi mon image », Portraits de Vianney, 2022, Ségolène Brossette Galerie.
    « Face à moi mon image », Portraits de Vianney, 2022, Ségolène Brossette Galerie. — Christophe Beauregard

    « PhotoSaintGermain » propose un parcours gratuit et libre d’accès d’expositions consacrées au 8e art. Ici, Face à moi mon image qui réunit Christophe Beauregard, photographe, et Mathieu Delacroix, designer.

  • « Peuls du Sahel », Académie des beaux-arts.
    « Peuls du Sahel », Académie des beaux-arts. — Pascal Maitre

    Une sélection dans des musées, centres culturels, institutions, galeries et librairies de la rive gauche. Par exemple, l’Académie des beaux-arts accueille, du 20 octobre au 4 décembre, l’exposition Peuls du Sahel de Pascal Maitre, lauréat de la dernière édition du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts.

  • « Insolations », Musée Eugène Delacroix.
    « Insolations », Musée Eugène Delacroix. — Antoine Henault

    Lors de cette nouvelle édition, vous pourrez voyager dans le temps à la rencontre des peintures d’Eugène Delacroix et les Insolations d’Antoine Henault au Musée Eugène Delacroix.

  • « Venezuela : The Wells Run Dry », Zulia, Réfectoire des Cordeliers.
    « Venezuela : The Wells Run Dry », Zulia, Réfectoire des Cordeliers. — Fabiola Ferrero

    Au Réfectoire des Cordeliers, l’exposition de la photographe Fabiola Ferrero, lauréate de la 12e édition du Prix Carmignac du Photojournalisme, explore la disparition de la classe moyenne vénézuélienne.

  • « Surréel », Erwin Blumenfeld, Autoportrait, 1945, Galerie Le Minotaure & Galerie Lucas Ratton.
    « Surréel », Erwin Blumenfeld, Autoportrait, 1945, Galerie Le Minotaure & Galerie Lucas Ratton. — Erwin Blumenfeld

    À l’occasion cette 11e édition du festival, la galerie Le Minotaure et la galerie Lucas Ratton s’associent pour présenter une sélection de photographies surréalistes aux côtés d’objets d’art premier de la fin du XIXe et du début du XXe siècles. Jetez attentivement un œil à cette image, c’est assez déstabilisant !

  • « Duo aux sommets », Maurice Schobinger & Julien Lacroix, L’Aiguille Verte depuis Pormenaz, Librairie des Alpes.
    « Duo aux sommets », Maurice Schobinger & Julien Lacroix, L’Aiguille Verte depuis Pormenaz, Librairie des Alpes. — Julien Lacroix

    C’est aussi un moyen de voyager à la montagne avec le Suisse Maurice Schobinger, 62 ans, et le Savoyard Julien Lacroix, 35 ans. Tous les deux sont alpinistes avertis et photographes, et présentent Duo aux sommets à Librairie des Alpes.

  • « L’élégance du regard », Jean Cocteau (1889-1963), écrivain français, en 1939. Galerie Roger-Viollet.
    « L’élégance du regard », Jean Cocteau (1889-1963), écrivain français, en 1939. Galerie Roger-Viollet. — Laure Albin Guillot/Roger-Viollet

    Un événement qui permet également de revenir sur l’histoire de la photographie à la Galerie Roger-Viollet, avec Laure Albin Guillot (1879-1962). Du nu masculin et féminin, à la photographie publicitaire naissante en passant par la nature morte, la mode et le portrait elle a activement participé à la Nouvelle Photographie de l’entre-deux-guerres. Créée en 1938, cette agence photographique est une des plus anciennes agences françaises.

  • « La Distance qui nous lie », Maruška dans le grenier à foin, « World Between Us », 2021, Centre tchèque de Paris.
    « La Distance qui nous lie », Maruška dans le grenier à foin, « World Between Us », 2021, Centre tchèque de Paris. — Marie Tomanova

    De découvrir aussi de nouveaux talents comme Marie Tomanova qui affectionne la technique de l’autoportrait au Centre tchèque de Paris, dans une exposition La Distance qui nous lie où elle est associée à Nina Medioni.

  • « L’Irlande de Martin Parr », Dublin. Centre commercial Nutgrove, une promenade à travers McDonalds. 1986. Centre Culturel Irlandais.
    « L’Irlande de Martin Parr », Dublin. Centre commercial Nutgrove, une promenade à travers McDonalds. 1986. Centre Culturel Irlandais. — Martin Parr

    « PhotoSaintGermains » offre également la possibilité d’apprécier le talent d’artistes de légende comme le Britannique Martin Parr au Centre Culturel Irlandais. Il a photographié l’Irlande entre 1979 et 2019.

  • « MOMENTS », Andy Warhol, Male Nude Model in Bathtub, circa 1986, Galerie Chenel.
    « MOMENTS », Andy Warhol, Male Nude Model in Bathtub, circa 1986, Galerie Chenel. — Andy Warhol

    Ou encore une partie du travail d’un certain Andy Warhol ! La Galerie Chenel présente une sélection de Polaroid et de tirages gélatino-argentiques uniques datant des années 1970 et du milieu des années 1980. Une série de « natures mortes » et une autre consacrée à l’apparition du mouvement de libération gay dans les années 1970.

    Vous trouverez l’ensemble du programme ici.

Retourner en haut de la page