En images : Les rassemblements dans le monde à la suite du décès de Mahsa Amini en Iran

soutien mondial De Paris à Washington, en passant par Londres, Athènes, Istanbul ou Toronto, petit tour du monde des manifestations pour la liberté en Iran

Olivier Juszczak
— 
Une réfugiée iranienne vivant en Grèce, se coupe les cheveux lors d'une manifestation dans le centre d'Athènes, le 24 septembre 2022.
Une réfugiée iranienne vivant en Grèce, se coupe les cheveux lors d'une manifestation dans le centre d'Athènes, le 24 septembre 2022. — LOUISA GOULIAMAKI/AFP

Alors que plus de 1.200 manifestants ont été arrêtés en Iran au 10e jour des protestations nocturnes contre la mort de la jeune Mahsa Amini, des rassemblements en soutien se sont déroulés dans beaucoup de grandes villes du monde. En Iran, au moins 41 personnes ont été tuées, selon un bilan officiel incluant manifestants et forces de l’ordre réprimant ce mouvement de protestation déclenché par le décès de cette femme de 22 ans. Elle avait été arrêtée par la police des moeurs pour « port inapproprié de vêtements », le code vestimentaire pour les femmes étant strict en Iran, en particulier le port du voile islamique. De Paris à Washington, en passant par Londres, Athènes, Istanbul ou Toronto, petit tour du monde des manifestions pour la liberté en Iran.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Des manifestants à Trafalgar Square brûlent des foulards après la mort de Mahsa Amini en Iran, à Londres, au Royaume-Uni, le 24 septembre 2022.
    Des manifestants à Trafalgar Square brûlent des foulards après la mort de Mahsa Amini en Iran, à Londres, au Royaume-Uni, le 24 septembre 2022. — STORY PICTURE AGENCY/SIPA

    Les tensions s’accroissent entre Téhéran et l’Occident avec la convocation lundi par l’Allemagne de l’ambassadeur d’Iran. La veille, l’Union européenne a dénoncé « l’usage disproportionné de la force » par les autorités iraniennes, tandis que Téhéran a convoqué les ambassadeurs du Royaume-Uni et de la Norvège.

  • Des manifestants tiennent des pancartes devant l’ambassade d’Iran à Londres, dimanche 25 septembre 2022.
    Des manifestants tiennent des pancartes devant l’ambassade d’Iran à Londres, dimanche 25 septembre 2022. — ALASTAIR GRANT/AP/SIPA

    En Europe des rassemblements ont eu lieu le week-end dernier en soutien à Mahsa Amini, décédée le 16 septembre en Iran. « Sois la voix du peuple iranien », scandent les manifestants à Londres, le dimanche 25 septembre 2022.

  • Plusieurs centaines de personnes manifestent en soutien à Mahsa Amini près de la porte de Brandebourg de Berlin sous le slogan, le 23 septembre 2022.
    Plusieurs centaines de personnes manifestent en soutien à Mahsa Amini près de la porte de Brandebourg de Berlin sous le slogan, le 23 septembre 2022. — F. BOILLOT/SIPA

    A Berlin, les manifestants se sont retrouvés à côté de la porte de Brandebourg, le 23 septembre 2022.

  • Manifestation à Berlin sur la Pariser Platz le 23 septembre 2022 contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, à Berlin, le 23 septembre 2022.
    Manifestation à Berlin sur la Pariser Platz le 23 septembre 2022 contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, à Berlin, le 23 septembre 2022. — MICHAEL KUENNE/PRESSCOV/SIPA

    Apparu sur les réseaux sociaux, le geste de se couper les cheveux est devenu le symbole de soutien à la lutte pour les droits des femmes en Iran.

  • Des membres du groupe militant Femen manifestent devant l’ambassade d’Iran à Madrid le 23 septembre 2022.
    Des membres du groupe militant Femen manifestent devant l’ambassade d’Iran à Madrid le 23 septembre 2022. — THOMAS COEX/AFP

    Dans la capitale espagnole, les Femen ont brandi des pancartes devant l’ambassade d’Iran, le 23 septembre.

  • Des bougies allumées à Lisbonne, au Portugal, le 23 septembre 2022.
    Des bougies allumées à Lisbonne, au Portugal, le 23 septembre 2022. — JORGE CASTELLANOS/SOPA IMAGE/SIPA

    A Lisbonne, au Portugal, une veillée était organisée.

  • Des manifestants sur la place Bellecour, à Lyon, le 24 septembre 2022.
    Des manifestants sur la place Bellecour, à Lyon, le 24 septembre 2022. — KONRAD K./SIPA

    En France, à Lyon, les manifestants ont brûlé des voiles islamiques sur la place Bellecour, le 24 septembre, comme certaines manifestantes osent le faire lors des rassemblements en Iran.

  • Des personnes participent à Paris à une protestation en soutien aux manifestants iraniens, le 25 septembre 2022.
    Des personnes participent à Paris à une protestation en soutien aux manifestants iraniens, le 25 septembre 2022. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP

    A Paris, parti de la place du Trocadéro, le cortège s’est dirigé vers l’ambassade d’Iran au son de slogans tels que « femme, vie, liberté ! », ou « France, ça suffit le silence ». La police française a utilisé des gaz lacrymogènes pour empêcher les milliers de personnes défilant d’atteindre l’ambassade de la République islamique.

  • Des fleurs sur un portrait de Mahsa Amini lors d’une manifestation en son soutien devant l’ambassade d’Iran à Bruxelles, le 23 septembre 2022.
    Des fleurs sur un portrait de Mahsa Amini lors d’une manifestation en son soutien devant l’ambassade d’Iran à Bruxelles, le 23 septembre 2022. — KENZO TRIBOUILLARD/AFP

    En Belgique, à Bruxelles, un rassemblement de soutien a eu lieu le 23 septembre.

  • Une femme se coupe les cheveux lors d’une manifestation à Stockholm, en Suède, le 24 septembre 2022.
    Une femme se coupe les cheveux lors d’une manifestation à Stockholm, en Suède, le 24 septembre 2022. — FREDRIK PERSON/TT NEWS AGENCY/AFP

    A Stockholm, en Suède, cette femme a fait le geste de ralliement en se coupant les cheveux.

  • Une réfugiée iranienne vivant en Grèce, se coupe les cheveux lors d’une manifestation dans le centre d’Athènes, le 24 septembre 2022.
    Une réfugiée iranienne vivant en Grèce, se coupe les cheveux lors d’une manifestation dans le centre d’Athènes, le 24 septembre 2022. — LOUISA GOULIAMAKI/AFP

    Tout comme cette manifestante à Athènes, en Grèce, le 24 septembre.

  • Une femme crie des slogans à côté d’un drapeau iranien lors d’une manifestation contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, devant le consulat général d’Iran à Istanbul, en Turquie, le 21 septembre 2022.
    Une femme crie des slogans à côté d’un drapeau iranien lors d’une manifestation contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, devant le consulat général d’Iran à Istanbul, en Turquie, le 21 septembre 2022. — FRANCISCO SECO/AP/SIPA

    Ici une manifestation à Istanbul, en Turquie, le 21 septembre 2022.

  • Un rassemblement à Washington, D.C., aux Etats-Unis, le 23 septembre 2022.
    Un rassemblement à Washington, D.C., aux Etats-Unis, le 23 septembre 2022. — KYLE ANDERSON/SIPA

    Aux Etats-Unis, plusieurs rassemblements se sont déroulés à Washington.

  • Les Kurdes de Californie organisent une manifestation et une veillée pour honorer la mémoire de Mahsa Amini devant le bâtiment fédéral le 22 septembre 2022 à Los Angeles.
    Les Kurdes de Californie organisent une manifestation et une veillée pour honorer la mémoire de Mahsa Amini devant le bâtiment fédéral le 22 septembre 2022 à Los Angeles. — APU GOMES/GETTY IMAGES/AFP

    Ou encore à Los Angeles, en Californie.

  • Une femme masquée tient une pancarte qui demande « Saviez-vous que laisser vos cheveux au vent est un crime ? » lors de la manifestation à Toronto, au Canada, le 23 septembre 2022.
    Une femme masquée tient une pancarte qui demande « Saviez-vous que laisser vos cheveux au vent est un crime ? » lors de la manifestation à Toronto, au Canada, le 23 septembre 2022. — KATHERINE CHENG/SIPA

    « Saviez-vous que laisser vos cheveux au vent est un crime ? » peut-on lire sur une pancarte lors d’une manifestation à Toronto, au Canada, le 23 septembre.

  • Une manifestation en mémoire de Mahsa Amini à Santiago, au Chili, le 23 septembre 2022.
    Une manifestation en mémoire de Mahsa Amini à Santiago, au Chili, le 23 septembre 2022. — MARTIN BERNETTI/AFP

    Au Chili, une manifestation s’est tenue à Santiago, le 23 septembre.

  • Une manifestation pour Mahsa Amini à Sao Paulo, au Brésil, le vendredi 23 septembre 2022.
    Une manifestation pour Mahsa Amini à Sao Paulo, au Brésil, le vendredi 23 septembre 2022. — ANDRE PENNER/AP/SIPA

    Ici, un autre rassemblement pour Mahsa Amini à Sao Paulo, au Brésil.

  • Une manifestation contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini en Iran, sur la place des Martyrs au centre-ville de Beyrouth, au Liban, le mercredi 21 septembre 2022.
    Une manifestation contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini en Iran, sur la place des Martyrs au centre-ville de Beyrouth, au Liban, le mercredi 21 septembre 2022. — BILAL HUSSEIN/AP/SIPA

    « Saviez-vous que laisser vos cheveux au vent est un crime en Iran », reprend une autre pancarte sur la place des Martyrs au centre-ville de Beyrouth, au Liban, le 21 septembre.

  • Des femmes kurdes syriennes participent à une manifestation dans la ville de Hasakeh, dans le nord-est de la Syrie, le 25 septembre 2022.
    Des femmes kurdes syriennes participent à une manifestation dans la ville de Hasakeh, dans le nord-est de la Syrie, le 25 septembre 2022. — DELIL SOULEIMAN/AFP

    Une manifestation de femmes kurdes syriennes pour Mahsa Amini, à Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, le 25 septembre.

  • Devant les bureaux de l’ONU à Arbil, la capitale de région autonome du Kurdistan irakien, le 24 septembre 2022.
    Devant les bureaux de l’ONU à Arbil, la capitale de région autonome du Kurdistan irakien, le 24 septembre 2022. — SAFIN HAMED/AFP

    Ou encore devant les bureaux de l’ONU à Arbil, la capitale de région autonome du Kurdistan irakien, le 24 septembre.

Retourner en haut de la page