Guerre en Ukraine en images : A Izioum, une « fosse commune » a été découverte

contre-offensive Quelque "quatre cent cinquante tombes" ont été découvertes près d'Izioum, ville dans la région de Kharkiv dans le nord-est de l'Ukraine

O.J. avec AFP
— 
Une vue des tombes non identifiées de civils et de soldats ukrainiens dans un cimetière de la région récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022.
Une vue des tombes non identifiées de civils et de soldats ukrainiens dans un cimetière de la région récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

Une « fosse commune » a été découverte à Izioum, ville reprise aux Russes il y a quelque jours dans la région de Kharkiv (est), a affirmé jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ce dernier s’était rendu mercredi dans cette ville stratégique libérée, une première visite dans les territoires repris aux Russes ce mois-ci au cours d’une contre-offensive fulgurante. L’Ukraine a annoncé avoir repris plusieurs milliers de kilomètres carrés dans l’Est et le Sud aux Russes, qui ont occupé ces territoires suite à l’invasion lancée le 24 février. Le point en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Un cycliste sur une colline surplombant Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022.
    Un cycliste sur une colline surplombant Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Sur une hauteur dominant Izioum, ville stratégique de l’est ukrainien reprise aux Russes, des dizaines d’habitants se disaient « heureux » dimanche de pouvoir sortir et appeler leurs proches après de longs mois d’occupation russe et de combats.

  • Un couple devant un bâtiment détruit à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022.
    Un couple devant un bâtiment détruit à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Les six mois de combats, dans cette ville proche du front dans la région de Kharkiv et occupée depuis le printemps par les forces russes, ont laissé des traces.

  • Un bâtiment détruit à Izioum, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Un bâtiment détruit à Izioum, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Sur la route, aux alentours de la ville, des camions militaires ukrainiens tractent des engins blindés abandonnés par les forces russes.

  • Un soldat ukrainien se tient au sommet d’un char à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Un soldat ukrainien se tient au sommet d’un char à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Sur la route, aux alentours de la ville, des camions militaires ukrainiens tractent des engins blindés abandonnés par les forces russes.

  • Un véhicule blindé des troupes russes MT-LB détruit dans un champ à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Un véhicule blindé des troupes russes MT-LB détruit dans un champ à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Sur le bord des routes, des carcasses de véhicules militaires russes reconnaissables à la lettre Z, symbole des forces d’invasion, sont visibles par dizaines.

  • Des soldats ukrainiens assis au sommet d’un tank à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Des soldats ukrainiens assis au sommet d’un tank à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Ces dernières semaines, l’armée ukrainienne y a pilonné des ponts stratégiques pour perturber le ravitaillement des forces russes. 

  • Des soldats ukrainiens assis au sommet d’un tank à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Des soldats ukrainiens assis au sommet d’un tank à Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Elle a affirmé lundi avoir déjà reconquis 500 km2.

  • Des munitions russes abandonnées dans un village à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022.
    Des munitions russes abandonnées dans un village à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 11 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    Non loin de la ville, dans un petit village tout juste repris aux forces russes lui aussi, des piles d’obus et munitions en tout genre sont entassées dans plusieurs maisonnettes.

  • Des munitions abandonnées dans un village à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022.
    Des munitions abandonnées dans un village à la périphérie d’Izioum, dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 14 septembre 2022. — JUAN BARRETO/AFP

    « Nous comptons leur renvoyer ces munitions comme cadeau, par les airs », s’esclaffe « Tank », l’un des soldats chargés de sécuriser ces bombes.

  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite la ville libérée d’Izioum, dans la région de Kharkiv en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022.
    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite la ville libérée d’Izioum, dans la région de Kharkiv en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022. — UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/AFP

    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu mercredi à Izioum, une première visite dans les territoires repris aux Russes ce mois-ci au cours d’une contre-offensive fulgurante.

  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite la ville libérée d’Izioum, dans la région de Kharkiv en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022.
    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite la ville libérée d’Izioum, dans la région de Kharkiv en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022. — UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/AFP

    « Notre drapeau bleu et jaune flotte déjà au-dessus d'Izioum », a dit le chef de l'Etat sur Telegram. « Nous n'avançons que dans une direction, en avant, vers la victoire », a-t-il ajouté.

  • Svetlana Chabanova montre un trou sur le toit de sa maison après l'attaque russe, dans la zone récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022.
    Svetlana Chabanova montre un trou sur le toit de sa maison après l'attaque russe, dans la zone récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Les autorités ukrainiennes ont découvert vendredi des centaines de tombes dans une forêt en périphérie d'Izioum.

  • Une pièce d'artillerie mobile russe est laissée à l'abandon dans les forêts de la périphérie d'Izyum, le 16 septembre 2022.
    Une pièce d'artillerie mobile russe est laissée à l'abandon dans les forêts de la périphérie d'Izyum, le 16 septembre 2022. — JUSTIN YAU/SIPA

    Selon Oleg Kotenko, responsable gouvernemental pour la recherche des personnes disparues, ces tombes ont été creusées pendant les combats lors de la prise de la ville par les forces russes en mars et durant l'occupation russe.

  • Un militaire ukrainien traverse des tranchées russes abandonnées à la périphérie d'Izyum le 15 septembre 2022.
    Un militaire ukrainien traverse des tranchées russes abandonnées à la périphérie d'Izyum le 15 septembre 2022. — JUSTIN YAU/SIPA

    Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU a immédiatement indiqué vouloir envoyer "sous peu" une équipe à Izioum pour "déterminer les circonstances de la mort de ces personnes".

  • Une vue des tombes non identifiées de civils et de soldats ukrainiens dans un cimetière de la région récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022.
    Une vue des tombes non identifiées de civils et de soldats ukrainiens dans un cimetière de la région récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Selon les autorités locales, 443 tombes ont été découvertes au total sur ce site avec notamment une fosse contenant les corps de 17 soldats ukrainiens.

  • Un militaire ukrainien utilise un détecteur de métaux pour inspecter une fosse commune dans la zone récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022.
    Un militaire ukrainien utilise un détecteur de métaux pour inspecter une fosse commune dans la zone récemment reprise d'Izium, en Ukraine, le jeudi 15 septembre 2022. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Les forces russes ont été accusées de nombreuses exactions dans les zones sous leur contrôle et notamment à Boutcha, en banlieue de Kiev, où des corps de civils froidement exécutés ont été découverts après leur retrait fin mars. Moscou nie avoir commis ces atrocités.

Retourner en haut de la page