Championnats du monde d’athlétisme en images : Records, Kevin Mayer champion… Les moments forts

sport Du 15 au 24 juillet 2022, des athlètes du monde entier ont offert un spectacle magnifique pour le bonheur des photographes sur place

O.J. avec AFP
— 
Le Français Kevin Mayer pedant le lancer du javelot du décathlon aux Championnats du monde d'athlétisme, le dimanche 24 juillet 2022, à Eugene, Ore.
Le Français Kevin Mayer pedant le lancer du javelot du décathlon aux Championnats du monde d'athlétisme, le dimanche 24 juillet 2022, à Eugene, Ore. — DAVID J. PHILLIP/AP/SIPA

Kevin Mayer qui sauve l'équipe de France du zéro pointé, Allyson Felix qui tire sa révérence, Sydney McLaughlin qui pulvérise son record du monde du 400 m haies, et Armand Duplantis toujours plus haut, ces athlètes ont marqué les Mondiaux-2022 d'athlétisme de Eugene qui ont pris fin dimanche aux Etats-Unis. Du 15 au 24 juillet 2022, des sportifs du monde entier ont offert un spectacle magnifique pour le bonheur des photographes sur place. Voici quelques images fortes.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Chase Ealey, médaillée d’or des États-Unis, participe à la finale féminine du lancer du poids lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 16 juillet 2022.
    Chase Ealey, médaillée d’or des États-Unis, participe à la finale féminine du lancer du poids lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 16 juillet 2022. — BEN STANSALL/AFP

    Samedi 16 juillet, l’Américaine Chase Ealey offre un premier titre au pays hôte des Mondiaux d’athlétisme de Eugene (Oregon) en remportant le lancer du poids. Avec un jet à 20,49 m, Ealey (27 ans) devance la championne olympique chinoise Lijao Gong (20,39 m) et la Néerlandaise Jessica Schilder (19,77 m).

  • Fred Kerley, des États-Unis, remporte la finale du 100 mètres masculin aux Championnats du monde d’athlétisme, le samedi 16 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    Fred Kerley, des États-Unis, remporte la finale du 100 mètres masculin aux Championnats du monde d’athlétisme, le samedi 16 juillet 2022, à Eugene, Ore. — GREGORY BULL/AP/SIPA

    Le même jour, Fred Kerley (27 ans) mène un impressionnant triplé américain sur le 100 m des Championnats du monde d’athlétisme, arrachant un rugissement au Hayward field. Sans le champion olympique italien Marcell Jacobs, blessé, Fred Kerley gagne en 9 sec 86, devant Marvin Bracy (9.88) et Trayvon Bromell (9.88), départagés au millième de seconde.

  • Le Chinois Wang Jianan participe à la finale du saut en longueur masculin aux Championnats du monde d’athlétisme, le samedi 16 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    Le Chinois Wang Jianan participe à la finale du saut en longueur masculin aux Championnats du monde d’athlétisme, le samedi 16 juillet 2022, à Eugene, Ore. — CHARLIE RIEDEL/AP/SIPA

    Un Chinois volant lors du concours du saut en longeur ! Wang Jianan s’offre l’or à la longueur au dernier saut devant le champion olympique grec Miltiadis Tentoglou. Cinquième avant son sixième essai, Wang déloge Tentoglou de la première place pour quatre centimètres, avec 8,36 m contre 8,32 m au Grec. Le Suisse Simon Ehammer obtient la médaille de bronze avec 8,16 m.

  • L’Ethopien Tamirat Tola franchit la ligne d’arrivée lors du marathon hommes des Championnats du monde d’athlétisme Oregon 22 à Eugene, Oregon, le 17 juillet 2022.
    L’Ethopien Tamirat Tola franchit la ligne d’arrivée lors du marathon hommes des Championnats du monde d’athlétisme Oregon 22 à Eugene, Oregon, le 17 juillet 2022. — YOMIURI/AP/SIPA

    Dimanche 17 juillet, l’Ethiopien Tamirat Tolaremporte le marathon des Championnats du monde d’athlétisme en 2 h 05 min 36 sec (record du championnat), devant son compatriote Mosinet Geremew et le Belge Bashir Abdi. Chez les femmes, sa compatriote Gotytom Gebreslase est sacrée championne du monde en 2h 18 min 11 sec.

  • La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce célèbre sa victoire lors de la finale du 100 m féminin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 17 juillet 2022.
    La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce célèbre sa victoire lors de la finale du 100 m féminin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 17 juillet 2022. — JEWEL SAMAD/AFP

    Le temps ne semble pas avoir de prise sur Shelly-Ann Fraser-Pryce. A 35 ans, la légende du sprint empoche un cinquième sacre mondial historique sur 100 m. Longue chevelure jaune et verte couleur Jamaïque, Fraser-Pryce s’impose en 10 sec 67 --jamais personne n’avait couru aussi vite en finale mondiale-- devant Shericka Jackson (10.73) et Elaine Thompson-Herah (10.81), la double championne olympique en titre du 100 m et du 200 m.

  • La Vénézuélienne Yulimar Rojas participe à la finale féminine du triple saut aux Championnats du monde d’athlétisme, le lundi 18 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    La Vénézuélienne Yulimar Rojas participe à la finale féminine du triple saut aux Championnats du monde d’athlétisme, le lundi 18 juillet 2022, à Eugene, Ore. — DAVID J. PHILLIP/AP/SIPA

    Lundi 18 juillet, la Vénézuélienne Yulimar Rojas continue de jouer dans les bacs à sable et remporte un troisième titre mondial consécutif au triple saut avec 15,47 m, la 6e meilleure performance de tous les temps.

  • Le Brésilien Alison Dos Santos célèbre après avoir remporté la finale masculine du 400 m haies lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 19 juillet 2022.
    Le Brésilien Alison Dos Santos célèbre après avoir remporté la finale masculine du 400 m haies lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 19 juillet 2022. — JIM WATSON/AFP

    Mardi 19 juillet, le Brésilien Alison dos Santos est sacré champion du monde du 400 m haies avec le troisième meilleur chrono de tous les temps, 46 sec 29, au bout d’une finale dont le Français Wilfried Happio (en arrière plan) prend la quatrième place.

  • La Chinoise Bin Feng participe à la finale du lancer du disque féminin aux Championnats du monde d’athlétisme, le mercredi 20 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    La Chinoise Bin Feng participe à la finale du lancer du disque féminin aux Championnats du monde d’athlétisme, le mercredi 20 juillet 2022, à Eugene, Ore. — DAVID J. PHILLIP/AP/SIPA

    Mercredi 20 juillet, la Chinoise Feng Bin envoie sur orbite son disque (69,12 m) et devient pour la première fois championne du monde en dépassant les favorites, la Croate Sandra Perkovic et l’Américaine Valarie Allman.

  • La Française Alice Finot (R) tombe à l’eau alors qu’elle participe à la finale féminine du 3.000 m steeple lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 20 juillet 2022.
    La Française Alice Finot (R) tombe à l’eau alors qu’elle participe à la finale féminine du 3.000 m steeple lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 20 juillet 2022. — ANDREJ ISAKOVIC/AFP

    Petite pause fraicheur dans ce diaporama avec le plongeon de la Française Alice Finot dans ladernière rivière du 3.000 m steeple… qu’elle termine quand même à la dixième place !

  • La médaillée d’or jamaïcaine Shericka Jackson prend une photo après avoir remporté la finale féminine du 200 m lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 21 juillet 2022.
    La médaillée d’or jamaïcaine Shericka Jackson prend une photo après avoir remporté la finale féminine du 200 m lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 21 juillet 2022. — BEN STANSALL/AFP

    Jeudi 21 juillet, la Jamaïcaine Shericka Jackson devient championne du monde du 200 m en réussissant le 2e meilleur chrono de tous les temps (21 sec 45). A seulement 11 centièmes du vieux record du monde de l'Américaine Florence Griffith-Joyner (21.34 en 1988), Jackson (28 ans) devance sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce (21.81) et la tenante du titre britannique Dina Asher-Smith (22.02). Cela vaut le coup d'immortaliser tout ça !

  • L’Américain Noah Lyles célèbre sa victoire lors de la finale du 200 m masculin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 21 juillet 2022.
    L’Américain Noah Lyles célèbre sa victoire lors de la finale du 200 m masculin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 21 juillet 2022. — STADION-ACTU/SIPA

    Oh le beau rugissement ! Le même jour, l'Américain Noah Lyles conserve l'or mondial du 200 m en devenant le troisième meilleur performeur de l'histoire sur la distance en 19 sec 31, à douze centièmes du record du monde détenu par la légende jamaïcaine Usain Bolt (19.19).

  • La mascotte officielle "Legend the Bigfoot" (R) tient une pancarte à côté de l’Américaine Sydney Mclaughlin après avoir remporté la finale féminine du 400 m haies et battu un record du monde lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 22 juillet 2022.
    La mascotte officielle "Legend the Bigfoot" (R) tient une pancarte à côté de l’Américaine Sydney Mclaughlin après avoir remporté la finale féminine du 400 m haies et battu un record du monde lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 22 juillet 2022. — JIM WATSON/AFP

    Vendredi 22 juillet, c'est sans aucun doute LA course des Mondiaux-2022 et pour beaucoup l'une des plus grandes performances de l'histoire. Grande favorite après son sacre olympique de Tokyo un an plus tôt, Sydney McLaughlin survole la finale du 400 m haies. En bouclant son tour de piste en 50 sec 68, elle retranche plus de sept dixièmes à son précédent record du monde (51.41) au bout de cette finale mondiale, devenant la première femme sous les 51 secondes sur 400 m haies, à 22 ans seulement.

  • Le Canadien Andre De Grasse (avant L) franchit la ligne d’arrivée pour remporter la finale du relais 4x100m masculin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 23 juillet 2022.
    Le Canadien Andre De Grasse (avant L) franchit la ligne d’arrivée pour remporter la finale du relais 4x100m masculin lors des Championnats du monde d’athlétisme à Hayward Field à Eugene, Oregon, le 23 juillet 2022. — JEWEL SAMAD/AFP

    Samedi 23 juillet, le Canada crée la surprise en dominant les Etats-Unis sur le relais 4x100 m hommes, où les Français prennent la 8e place. En 37 sec 48, les Canadiens menés par Andre de Grasse devancent de peu les Etats-Unis (37 sec 55), le Royaume-Uni prenant le bronze en 37 sec 83.

  • L’Américaine Allyson Felix court dans une manche du relais 4x400 mètres féminin aux Championnats du monde d’athlétisme le samedi 23 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    L’Américaine Allyson Felix court dans une manche du relais 4x400 mètres féminin aux Championnats du monde d’athlétisme le samedi 23 juillet 2022, à Eugene, Ore. — CHARLIE RIEDEL/AP/SIPA

    La vétérane Allyson Felix (36 ans) pensait avoir disputé sa dernière course internationale la semaine dernière en début de compétition sur le 4x400 m mixte, où elle avait contribué au bronze des Etats-Unis, mais elle est rappelée par les entraîneurs au dernier moment pour participer aux séries du 4x400 m femmes. Sans courir en finale dimanche, l'Américaine ajoutera tout de même une 20e et dernière médaille mondiale (14 en or), un record, à son immense palmarès. Ses coéquipières lui offrant un ultime podium par procuration.

  • Le Français Kevin Mayer pendant le lancer du javelot du décathlon aux Championnats du monde d’athlétisme, le dimanche 24 juillet 2022, à Eugene, Ore.
    Le Français Kevin Mayer pendant le lancer du javelot du décathlon aux Championnats du monde d’athlétisme, le dimanche 24 juillet 2022, à Eugene, Ore. — DAVID J. PHILLIP/AP/SIPA

    Dimanche 24 juillet, à deux ans des Jeux de Paris et un an après l'argent olympique, Kevin Mayer renoue malgré une préparation tronquée avec l'or mondial du décathlon, déjà remporté en 2017. Il sauve ainsi l'équipe de France d'un embarrassant zéro pointé, qu'elle n'a plus connu sur la scène internationale depuis les JO-2000.

  • Anderson Peters, de la Grenade, participe à la finale du lancer du javelot masculin aux Championnats du monde d’athlétisme le samedi 23 juillet 2022 à Eugene, Ore.
    Anderson Peters, de la Grenade, participe à la finale du lancer du javelot masculin aux Championnats du monde d’athlétisme le samedi 23 juillet 2022 à Eugene, Ore. — CHARLIE RIEDEL/AP/SIPA

    Le même jour, le Grenadien Anderson Peters, 24 ans, envoie son javelot à l'autre bout du stade (90,54 m) et remporte un second titre de champion du monde du lancer de javelot, après Doha en 2019. Il devance le champion olympique indien Neeraj Chopra (88,13 m) et le Tchèque Jakub Vadlejch (88,09 m).

  • La joie de la Nigériane Tobi Amusan en franchissant la ligne d’arrivée du 100 m haies féminin, lors des Championnats du monde d’athlétisme à Eugene, Oregon, États-Unis, le dimanche 24 juillet 2022.
    La joie de la Nigériane Tobi Amusan en franchissant la ligne d’arrivée du 100 m haies féminin, lors des Championnats du monde d’athlétisme à Eugene, Oregon, États-Unis, le dimanche 24 juillet 2022. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    En moins de deux heures, la Nigériane Tobi Amusan fait passer trois frissons dans les travées du Hayward Field. D'abord en battant le record du monde du 100 m haies dès les demi-finales en 12 sec 12, puis en dominant la finale en 12 sec 06, un temps finalement non homologué en raison du vent de dos qui soufflait trop fort (2,5 m/s, limite à 2 m/s). A 25 ans, la Nigériane s'impose comme la patronne de la discipline, après avoir pris la 4e place des Jeux olympiques de Tokyo l'été dernier.

  • Le Suédois Armand Duplantis réagit en établissant un record du monde lors de la finale du saut à la perche masculine aux Championnats du monde d’athlétisme à Eugene, Oregon, le 24 juillet 2022.
    Le Suédois Armand Duplantis réagit en établissant un record du monde lors de la finale du saut à la perche masculine aux Championnats du monde d’athlétisme à Eugene, Oregon, le 24 juillet 2022. — BEN STANSALL/AFP

    Un Suédois en lévitation ! Le quasi imbattable Armand Duplantis réussit un incroyable doublé titre mondial et record du monde au dernier jour des championnats. Après un raté sans conséquence à 5,87 m, le perchiste déroule en passant 5,94 m puis 6 m au premier essai pour s'assurer du titre, avant de franchir 6,06 m et enfin 6,21 m pour un nouveau record du monde à sa deuxième tentative. A 22 ans, « Mondo » décroche le dernier titre qui manquait à son palmarès. Fin du « game ».

Retourner en haut de la page