Guerre en Ukraine en images : L’attaque du centre commercial de Krementchouk

scène de crime La frappe de missile russe a fait « plus de 20 morts » lundi et de nombreuses personnes sont encore portées disparues

O.J. avec AFP
— 
Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l'oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022.
Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l'oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022. — ORLANDO BARRIA/EFE/SIPA

L'Ukraine a encore payé un lourd tribut dans l'invasion russe, avec plusieurs frappes touchant des civils dont une qui a fait « plus de 20 morts » selon les autorités à Krementchouk (centre) et près de 60 blessés, le lundi 27 juin 2022. La Russie a démenti mardi avoir frappé un centre commercial bondé la veille en Ukraine, assurant qu'une galerie commerçante désaffectée avait pris feu après une frappe ciblée contre un entrepôt d'armes. Elle a dit également viser la capitulation de l'Ukraine, l'Otan ayant dénoncé la « brutalité » de Moscou au premier jour d'un sommet crucial à Madrid. Le point sur cette attaque en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Les gens regardent la fumée après qu’une frappe de missile russe a touché un centre commercial bondé, à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022.
    Les gens regardent la fumée après qu’une frappe de missile russe a touché un centre commercial bondé, à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022. — VIACHESLAV PRIAKO/AP/SIPA

    Cette ville du centre de l’Ukraine comptait quelque 220.000 habitants avant la guerre et avait jusqu’à présent été épargnée par les bombardements.

  • Dans cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par les services d’urgence de l’État ukrainien, des pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022.
    Dans cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par les services d’urgence de l’État ukrainien, des pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022. — AP/SIPA

    « Les occupants ont tiré des missiles sur un centre commercial où se trouvaient plus de mille civils. Le centre commercial est en feu et les sauveteurs luttent contre l’incendie. Le nombre des victimes est impossible à imaginer », a écrit sur Facebook le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

  • Dans cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par les services d’urgence de l’État ukrainien, des pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022.
    Dans cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par les services d’urgence de l’État ukrainien, des pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022. — AP/SIPA

    « Au bout d’un quart d’heure, tout avait déjà brûlé et il y avait beaucoup de monde, c’est horrible », lâche Antonina Choumilova, qui tient un salon de beauté en face du centre commercial, en évoquant les victimes.

  • Ces images et cette vidéo montrent des opérations de nettoyage et de recherche et de sauvetage à la suite de frappes de missiles russes sur un centre commercial à Krementchouk dans l’oblast de Poltava, dans le centre de l’Ukraine, lundi 27 juin 2022.
    Ces images et cette vidéo montrent des opérations de nettoyage et de recherche et de sauvetage à la suite de frappes de missiles russes sur un centre commercial à Krementchouk dans l’oblast de Poltava, dans le centre de l’Ukraine, lundi 27 juin 2022. — COVER IMAGES/SIPA

    Dans un incendie à de très hautes températures comme celui-ci, déclare à l’AFP le commandant des pompiers, Ivan Melekhovets, « vous n’avez aucune chance de survivre ».

  • Les pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans le centre commercial après une attaque russe à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022.
    Les pompiers travaillent pour éteindre un incendie dans le centre commercial après une attaque russe à Krementchouk, en Ukraine, le lundi 27 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    « Le plus dur, c’est de voir les cadavres, adultes, enfants », ajoute ce pompier qui a participé aux opérations de secours lundi.

  • Des volontaires travaillent pour enlever les débris dans un centre commercial après une attaque russe à Krementchouk, en Ukraine, tôt le mardi 28 juin 2022.
    Des volontaires travaillent pour enlever les débris dans un centre commercial après une attaque russe à Krementchouk, en Ukraine, tôt le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    « Maintenant on s’active pour retrouver des gens qui sont portés disparus, entre 50 et 60 », dit-il

  • Ces images et cette vidéo montrent des opérations de nettoyage et de recherche et de sauvetage à la suite de frappes de missiles russes sur un centre commercial à Krementchouk dans l’oblast de Poltava, dans le centre de l’Ukraine, lundi.
    Ces images et cette vidéo montrent des opérations de nettoyage et de recherche et de sauvetage à la suite de frappes de missiles russes sur un centre commercial à Krementchouk dans l’oblast de Poltava, dans le centre de l’Ukraine, lundi. — COVER IMAGES/SIPA

    Les opérations de déblaiement ont été interrompues pendant plus d’une heure mardi lorsque ont retenti les sirènes d’alerte aux bombardements.

  • Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien travaillent pour éteindre l’incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, tôt le mardi 28 juin 2022.
    Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien travaillent pour éteindre l’incendie dans un centre commercial après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, tôt le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    Les voisins du centre commercial « Amstor » rejettent la version de l’armée russe qui affirme avoir frappé un entrepôt militaire voisin.

  • Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien travaillent pour enlever les débris dans un centre commercial incendié après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022.
    Les pompiers des services d’urgence de l’État ukrainien travaillent pour enlever les débris dans un centre commercial incendié après une attaque à Krementchouk, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    Le ministère russe de la Défense a dans son communiqué quotidien assuré avoir détruit avec des missiles de « haute précision » des entrepôts d’armements livrés par les Occidentaux qui se situaient sur le territoire d’une usine de véhicules de chantier mitoyenne du centre commercial.

  • Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l’oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022.
    Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l’oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022. — ORLANDO BARRIA/EFE/SIPA

    « Nous avons entendu ça, c’est absurde. Quand on vit ici, je me demande comment on peut croire des choses pareilles qui relèvent de la pure invention », réagit Polina Pouchintseva qui habite au quatrième étage d’un immeuble situé en face du centre « Amstor », lorsqu’on l’interroge sur la version de Moscou.

  • Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l’oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022.
    Des pompiers recherchent des victimes sous les décombres du centre commercial Amstor détruit à Krementchouk, dans l’oblast de Poltava, en Ukraine, le 28 juin 2022. — ORLANDO BARRIA/EFE/SIPA

    A une dizaine de minutes à pied d’Amstor se trouve bien une usine qui fabrique des engins de chantier. Elle a été visitée mardi par des journalistes de l’AFP, qui ont pu constater que l’établissement était intact et qu’on n’y voyait pas de matériel militaire.

  • Un policier inspecte un fragment de missile russe coincé dans un tronc d’arbre à environ 300 mètres de l’épicentre de l’attaque meurtrière dans un centre commercial de Krementchouk dans la région de Poltava, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022.
    Un policier inspecte un fragment de missile russe coincé dans un tronc d’arbre à environ 300 mètres de l’épicentre de l’attaque meurtrière dans un centre commercial de Krementchouk dans la région de Poltava, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    L’armée ukrainienne a affirmé que le centre commercial avait été touché par des missiles antinavires tirés de bombardiers à long rayon d’action Tu-22, depuis la région russe de Koursk.

  • Un policier rédige un rapport alors qu’un homme blessé par l’attaque meurtrière russe à la roquette dans un centre commercial lui raconte l’attaque dans un hôpital de la ville de Kremenchuk dans la région de Poltava, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022.
    Un policier rédige un rapport alors qu’un homme blessé par l’attaque meurtrière russe à la roquette dans un centre commercial lui raconte l’attaque dans un hôpital de la ville de Kremenchuk dans la région de Poltava, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exigé mardi que la Russie soit reconnue comme « Etat parrain du terrorisme », au lendemain de la frappe russe ayant fait « plus de 20 morts », selon Kiev.

  • Une femme allume une bougie en hommage aux victimes de l’attaque du centre commercial à Krementchouk, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022.
    Une femme allume une bougie en hommage aux victimes de l’attaque du centre commercial à Krementchouk, en Ukraine, le mardi 28 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    La Russie a dit mardi viser la capitulation de l’Ukraine, l’Otan ayant dénoncé la « brutalité » de Moscou au premier jour d’un sommet crucial à Madrid.

Retourner en haut de la page