Résultats Législatives 2022 en images : Sale temps pour le camp d'Emmanuel Macron

politique Le parti du président va devoir apprendre à composer avec une Assemblée nationale sans majorité claire

O.J. avec AFP
— 
La Première ministre française Elisabeth Borne arrive pour voter dans un bureau de vote à Condé-sur-Vire, le 19 juin 2022.
La Première ministre française Elisabeth Borne arrive pour voter dans un bureau de vote à Condé-sur-Vire, le 19 juin 2022. — SAMEER AL-DOUMY/AFP

« Gifle », « claque », « défaite humiliante », « désaveu cinglant », « douche froide » la presse n'avait pas de mots assez forts lundi matin pour qualifier le revers subi aux législatives par le camp du président Emmanuel Macron qui va devoir apprendre à composer avec une Assemblée nationale sans majorité claire, où son parti recule fortement au profit de la gauche et de l'extrême droite. Hier, le taux d'abstention a atteint 53,77%, selon le ministère de l'Intérieur. Retour, en images, sur cette soirée historique.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Une femme quitte l'isoloir dimanche 19 juin 2022 à Souraide, dans le sud-ouest de la France.
    Une femme quitte l'isoloir dimanche 19 juin 2022 à Souraide, dans le sud-ouest de la France. — BOB EDME/AP/SIPA

    Comme au premier tour, plus d’un électeur sur deux a boudé les urnes lors du second tour.

  • Le président français Emmanuel Macron quitte le bureau de vote, au second tour des élections législatives, au Touquet le 19 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron quitte le bureau de vote, au second tour des élections législatives, au Touquet le 19 juin 2022. — MAXIME LE PIHIF/SIPA

    Le camp d'Emmanuel Macron a obtenu 245 sièges à l'issue des élections législatives dimanche, en dessous de la majorité absolue (289), suivi de la Nupes et ses alliés avec 137 sièges et du RN qui fait une percée historique en comptant 89 sièges.

  • La Première ministre française Elisabeth Borne arrive pour voter dans un bureau de vote à Condé-sur-Vire, le 19 juin 2022.
    La Première ministre française Elisabeth Borne arrive pour voter dans un bureau de vote à Condé-sur-Vire, le 19 juin 2022. — SAMEER AL-DOUMY/AFP

    Ces résultats du second tour, inédits sous la Ve République, posent clairement la question de la capacité d'Emmanuel Macron à pouvoir gouverner et faire voter les réformes promises, notamment celle des retraites.

  • Les partisans de la Nupes réagissent à l'intérieur de son QG de nuit électorale, dimanche 19 juin 2022 à Paris.
    Les partisans de la Nupes réagissent à l'intérieur de son QG de nuit électorale, dimanche 19 juin 2022 à Paris. — MICHEL EULER/AP/SIPA

    Dans les rangs de la Nupes, 72 députés sont élus sous la nuance Nupes-LFI, 26 Nupes-PS, 23 Nupes-EELV et 12 Nupes-PCF. 

  • Marine le Pen fait une allocution à l'occasion du second tour des législatives, à Hénin-Beaumont, le 19 Juin 2022.
    Marine le Pen fait une allocution à l'occasion du second tour des législatives, à Hénin-Beaumont, le 19 Juin 2022. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

    Le Rasssemblement national fait une percée historique en comptant 89 sièges.

  • Le leadeur de la Nupes Jean-Luc Mélenchon s'adresse à des partisans devant son QG, dimanche 19 juin 2022 à Paris.
    Le leadeur de la Nupes Jean-Luc Mélenchon s'adresse à des partisans devant son QG, dimanche 19 juin 2022 à Paris. — MICHEL EULER/AP/SIPA

    « La Nouvelle Union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe » à l'Assemblée nationale, a « proposé » lundi Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son « statut » de première opposition à Emmanuel Macron. Le Parti socialiste, Europe écologie-Les Verts et le Parti communiste français ont tous les trois refusé la proposition.

  • Marine le Pen fait une allocution à l'occasion du second tour des législatives, à Hénin-Beaumont, le 19 Juin 2022.
    Marine le Pen fait une allocution à l'occasion du second tour des législatives, à Hénin-Beaumont, le 19 Juin 2022. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

    Marine Le Pen a annoncé lundi depuis son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) qu'elle ne « reprendrait pas la tête » de son parti, le Rassemblement national, pour se consacrer à la présidence du futur groupe RN à l'Assemblée nationale.

  • Christian Jacob lors de la soirée électorale du deuxième tour des élections législatives du parti Les Républicains à Paris, le dimanche 19 juin 2022.
    Christian Jacob lors de la soirée électorale du deuxième tour des élections législatives du parti Les Républicains à Paris, le dimanche 19 juin 2022. — ARNAUD ANDRIEU/SIPA

    Ayant sauvé les meubles aux législatives, la droite républicaine veut croire en sa refondation, mais il lui faudra trouver un équilibre entre opposition dure et tentation de la coalition prônée par une minorité. Les Républicains ont fait élire 61 députés dimanche (63 avec les DVD qu'ils soutenaient). Le président de LR, Christian Jacob, qui va bientôt quitter ses fonctions, l'a clairement affirmé dimanche: « Nous sommes dans l'opposition, nous resterons dans l'opposition. »

  • Le président de l'Assemblée nationale française, Richard Ferrand, arrive pour voter dans un bureau de vote à Motreff, dans l'ouest de la France, le 19 juin 2022.
    Le président de l'Assemblée nationale française, Richard Ferrand, arrive pour voter dans un bureau de vote à Motreff, dans l'ouest de la France, le 19 juin 2022. — FRED TANNEAU/AFP

    Coup de tonnerre dans la Macronie, le président sortant de l'Assemblée, Richard Ferrand, a été battu, tout comme Christophe Castaner, président sortant du groupe LREM, ainsi que son homologue du MoDem, Patrick Mignola.

  • Affiche d'Emmanuel Macron au QG de campagne d'Ensemble, à Paris, le dimanche 19 juin 2022.
    Affiche d'Emmanuel Macron au QG de campagne d'Ensemble, à Paris, le dimanche 19 juin 2022. — JEANNE ACCORSINI/SIPA

    Ces résultats du second tour ouvrent une période délicate de tractations à tous les niveaux pour sceller des alliances, remanier le gouvernement et négocier les postes de responsabilités dans la nouvelle Assemblée.

  • Amélie de Montchalin, ministre française de la Transition écologique et de la Cohésion territoriale, lors d'une réunion publique avec Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie à Palaiseau, au sud de Paris, le mardi 14 juin 2022.
    Amélie de Montchalin, ministre française de la Transition écologique et de la Cohésion territoriale, lors d'une réunion publique avec Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie à Palaiseau, au sud de Paris, le mardi 14 juin 2022. — ARNAUD ANDRIEU/SIPA

    L'exécutif va être contraint de procéder à un remaniement pour remplacer les trois membres du gouvernement battus : Amélie de Montchalin (Transition écologique), Brigitte Bourguignon (Santé) et Justine Benin (Mer).

  • La Première ministre Elisabeth Borne, à l'Hôtel de Matignon à Paris, le 19 juin 2022.
    La Première ministre Elisabeth Borne, à l'Hôtel de Matignon à Paris, le 19 juin 2022. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

    Emmanuel Macron a reçu lundi à déjeuner à l'Elysée la Première ministre Elisabeth Borne et les ténors d'Ensemble ! Edouard Philippe et François Bayrou pour examiner les conséquences de la perte de la majorité absolue aux législatives.

  • Le ministre français de la Solidarité, de l'Autonomie et du Handicap, Damien Abad, est félicité à son arrivée à la mairie d'Oyonnax après avoir été élu dans la 5e circonscription de l'Ain, le 19 juin 2022.
    Le ministre français de la Solidarité, de l'Autonomie et du Handicap, Damien Abad, est félicité à son arrivée à la mairie d'Oyonnax après avoir été élu dans la 5e circonscription de l'Ain, le 19 juin 2022. — JEFF PACHOUD/AFP

    Le ministre des Solidarités Damien Abad, dont la campagne a été perturbée par des accusations de viol, a été confortablement réélu pour son troisième mandat dans l'Ain aux élections législatives.

  • Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin réagit après les premiers résultats du second tour des élections législatives, à Tourcoing, dans le nord de la France, le 19 juin 2022.
    Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin réagit après les premiers résultats du second tour des élections législatives, à Tourcoing, dans le nord de la France, le 19 juin 2022. — FRANCOIS LO PRESTI/AFP

    Les autres membres du gouvernement que sont Olivia Grégoire, Olivier Véran, Clément Beaune, Stanislas Guerini, Olivier Dussopt, Marc Fesneau, Gérald Darmanin, Yaël Braun-Pivet, Gabriel Attal et Franck Riester ont aussi été élus députés.

  • Affiche de Manuel Bompard (LFI), à Marseille, le 19 juin 2022.
    Affiche de Manuel Bompard (LFI), à Marseille, le 19 juin 2022. — ALAIN ROBERT/SIPA

    Docteur en mathématiques, Manuel Bompard, 36 ans, a facilement été élu dimanche dans le siège de député de Marseille de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la Nupes semble loin d’avoir envie de raccrocher par ailleurs : « Je change de poste de combat, mais mon engagement est, et demeurera, jusqu’à mon dernier souffle dans le premier de vos rangs si vous le voulez bien » a-t-il déclaré au QG de la gauche unie, dimanche soir à Paris.

  • La candidate Nupes, Rachel Kéké, distribue un tract aux habitants de Fresnes, au sud de Paris, alors qu'elle fait campagne pour le second tour des législatives, le jeudi 16 juin 2022.
    La candidate Nupes, Rachel Kéké, distribue un tract aux habitants de Fresnes, au sud de Paris, alors qu'elle fait campagne pour le second tour des législatives, le jeudi 16 juin 2022. — THIBAULT CAMUS/AP/SIPA

    Porte-parole de la longue grève des femmes de chambre de l'Ibis Batignolles, Rachel Kéké a été élue dimanche députée et entend porter la voix des travailleurs « invisibles » à l'Assemblée. Agée de 47 ans, la Franco-Ivoirienne l'a emporté pour la Nupes dans la 7e circonscription du Val-de-Marne face à l'ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu.

Retourner en haut de la page