Guerre en Ukraine en images : Emmanuel Macron, Olaf Scholz, et Mario Draghi à Kiev

visite Les dirigeants français, allemand et italien ainsi que leur homologue roumain ont rencontré Volodymyr Zelensky

O.J. avec AFP
— 
Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022.
Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET/POOL/SIPA

Les dirigeants français, allemand et italien ainsi que leur homologue roumain se sont dits jeudi prêts à accorder « immédiatement » à l’Ukraine le statut de candidat à une adhésion à l’Union européenne, et à la soutenir militairement « aussi longtemps qu’il le faudra », lors d’une visite inédite à Kiev, le 16 juin 2022. Les Vingt-Sept doivent prendre une décision sur cette question à l’unanimité lors du sommet européen des 23 et 24 juin. Arrivés à Kiev dans la matinée par un train de nuit spécial, Emmanuel Macron, Mario Draghi, et Olaf Scholz, rejoints par Klaus Iohannis, ont visité la ville martyre d’Irpin, avant de rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le point en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Le président français Emmanuel Macron, à droite, le chancelier allemand Olaf Scholz, au centre, et le Premier ministre italien Mario Draghi voyagent à bord d’un train à destination de Kiev après avoir quitté la Pologne, le jeudi 16 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron, à droite, le chancelier allemand Olaf Scholz, au centre, et le Premier ministre italien Mario Draghi voyagent à bord d’un train à destination de Kiev après avoir quitté la Pologne, le jeudi 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AP/SIPA

    Le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi sont arrivés en train jeudi matin à Kiev, première visite en Ukraine de ces trois dirigeants européens depuis le début de l'invasion russe.

  • Les autorités frontalières ukrainiennes contrôlent les passeports des passagers avant l’arrivée du président français Emmanuel Macron, du chancelier allemand Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi à bord d’un train à destination de Kiev au départ de la Pologne, le jeudi 16 juin 2022.
    Les autorités frontalières ukrainiennes contrôlent les passeports des passagers avant l’arrivée du président français Emmanuel Macron, du chancelier allemand Olaf Scholz et du Premier ministre italien Mario Draghi à bord d’un train à destination de Kiev au départ de la Pologne, le jeudi 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AP/SIPA

    Macron, Scholz et Draghi ont pris place ensemble dans la nuit de mercredi à jeudi à bord d'un train spécial pour Kiev, depuis le sud-est de la Pologne.

  • Le chancelier allemand Olaf Scholz (SPD) arrive à la gare de Kiev, le 16 juin 2022.
    Le chancelier allemand Olaf Scholz (SPD) arrive à la gare de Kiev, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

    Scholz et Macron ont été vus sur le quai de la gare, le chancelier allemand en jean et polo noir...

  • Le président français Emmanuel Macron arrive à la gare de Kiev, le 16 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron arrive à la gare de Kiev, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

    Et le présient français en complet, accompagné de l'ambassadeur de France en Ukraine Etienne de Poncins.

  • La vice-première ministre ukrainienne Iryna Vereshchuk, à gauche, accueille le président français Emmanuel Macron à la gare de Kiev, le jeudi 16 juin 2022.
    La vice-première ministre ukrainienne Iryna Vereshchuk, à gauche, accueille le président français Emmanuel Macron à la gare de Kiev, le jeudi 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AP/SIPA

    Le chef de l'Etat français, qui assume jusqu'au 30 juin la présidence tournante de l'Union européenne, a déclaré sur le quai être venu adresser « un message d'unité européenne » et de « soutien » à Kiev « à la fois pour le présent et pour l'avenir ».

  • Des piétons devant des banderoles indiquant « Monde, aidez-nous » sur des sacs de sable pour couvrir et protéger le monument à la princesse Olga, à Kiev, le 16 juin 2022.
    Des piétons devant des banderoles indiquant « Monde, aidez-nous » sur des sacs de sable pour couvrir et protéger le monument à la princesse Olga, à Kiev, le 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AFP

    Les trois dirigeants devaient se rendre dans la matinée « sur un site de guerre où des massacres ont été commis » pendant l'occupation russe de la banlieue de Kiev en mars.

  • Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET/POOL/SIPA

    Des immeubles éventrés, une voiture criblée de balles et un graffiti « Make Europe Not War », en quelques instants, Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi ont pu saisir jeudi toute la « barbarie » de la guerre en Ukraine, et son corollaire, les crimes de guerre russes.

  • Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre italien Mario Draghi et le chancelier allemand Olaf Scholz passent devant des bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AP/SIPA

    Le président français, le chancelier allemand et le chef du gouvernement italien ont foncé, tout juste débarqués d'un train spécial à Kiev, vers la ville martyre d'Irpin.

  • Bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022.
    Bâtiments détruits à Irpin, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET/POOL/SIPA

    A l'entrée de la ville, des immeubles calcinés, anéantis, les fenêtres pendouillant dans le vide dans un amas de câbles, s'alignent à perte de vue. Le président roumain Klaus Iohannis, qui voyageait séparément, les a rejoints dans la capitale ukrainienne.

  • Emmanuel Macron et le ministre ukrainien de la Décentralisation, Oleksіï Tchernychov à Irpin, le 16 juin 2022.
    Emmanuel Macron et le ministre ukrainien de la Décentralisation, Oleksіï Tchernychov à Irpin, le 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET/POOL/SIPA

    En ce 113e jour de guerre, les quatre dirigeants européens entament une visite de ces lieux hantés, accompagnés par le ministre ukrainien de la Décentralisation Oleksiï Tchernychov, qui leur raconte la volonté de reconstruire au plus vite et les premiers retours d'habitants, pressés de retrouver leur maison.

  • Le président français Emmanuel Macron, à gauche, serre la main du président ukrainien Volodymyr Zelensky au palais présidentiel ukrainien à Kiev, le jeudi 16 juin 2022.
    Le président français Emmanuel Macron, à gauche, serre la main du président ukrainien Volodymyr Zelensky au palais présidentiel ukrainien à Kiev, le jeudi 16 juin 2022. — NATACHA PISARENKO/AP/SIPA

    A l'issue de la visite, les convois repartent vers le centre de Kiev, direction le palais Marinskiï, où les attend Volodymyr Zelensky.

  • Le Premier ministre italien Mario Draghi, le chancelier allemand Olaf Scholz, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le président roumain Klaus Iohannis (de gauche à droite) se rencontrent pour une séance de travail au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le 16 juin 2022.
    Le Premier ministre italien Mario Draghi, le chancelier allemand Olaf Scholz, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le président roumain Klaus Iohannis (de gauche à droite) se rencontrent pour une séance de travail au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN-POOL/SIPA

    Une poignée de main, et les dirigeants disparaissent pour des discussions à l'abri des caméras, où la question d'une adhésion à l'Union européenne devait être centrale.

  • De gauche à droite, le président roumain Klaus Iohannis, le Premier ministre italien Mario Draghi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien à Kiev, le jeudi 16 juin 2022.
    De gauche à droite, le président roumain Klaus Iohannis, le Premier ministre italien Mario Draghi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien à Kiev, le jeudi 16 juin 2022. — NATACHA PISARENKO/AP/SIPA

    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a « accepté une invitation » d'Olaf Scholz à participer au prochain sommet du G7, fin juin en Bavière, a indiqué le chancelier allemand.

  • De gauche à droite, le président roumain Klaus Iohannis, le Premier ministre italien Mario Draghi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le jeudi 16 juin 2022.
    De gauche à droite, le président roumain Klaus Iohannis, le Premier ministre italien Mario Draghi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le jeudi 16 juin 2022. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

    « Tous les quatre nous soutenons le statut de candidat immédiat à l'adhésion », a déclaré Macron, à l'issue d'un entretien avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, accompagné du chancelier allemand Olaf Scholz, du chef du gouvernement italien Mario Draghi et du président roumain Klaus Iohannis.

  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le président français Emmanuel Macron assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le jeudi 16 juin 2022.
    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le président français Emmanuel Macron assistent à une conférence au palais présidentiel ukrainien, à Kiev, le jeudi 16 juin 2022. — LUDOVIC MARIN/AP/SIPA

    « Au-delà des douze Caesar déjà livrés, j'ai pris la décision de livrer six Caesar additionnels », ces canons automoteurs réputés pour leur précision, a annoncé le président français lors de la conférence de presse à Kiev.

Retourner en haut de la page