Météo en images : L'Espagne suffoque et la canicule arrive en France

planete 35°C à 39°C sont attendus lors du pic entre jeudi et samedi dans la moitié Sud, avec des pointes à plus de 40°C localement dans le Sud-Ouest, selon Météo-France

O.J. avec AFP
— 
Deux femmes utilisent des ventilateurs pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022.
Deux femmes utilisent des ventilateurs pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

L'Espagne vivait mardi une nouvelle journée de chaleur « extrêmement préoccupante » avec 43 degrés attendus dans le sud du pays, soit plus de dix degrés de plus que les normales saisonnières. « Cette vague de chaleur si précoce » avec des températures battant « des records et qui s'ajoute à une autre vague de chaleur il y a un moins d'un mois » est un fait « extrêmement préoccupant », a déclaré la ministre de la Transition Ecologique, Teresa Ribera, sur la télévision publique. Un vague précoce qui va frapper la France jusqu'au week-end, nouveau signe du changement climatique, renforçant la sécheresse inquiétante des sols et les risques d'incendies. Le point en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Un thermomètre de rue indique 48 degrés Celsius lors d'une vague de chaleur à Séville le 13 juin 2022.
    Un thermomètre de rue indique 48 degrés Celsius lors d'une vague de chaleur à Séville le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

    Avec des pointes à plus de 40 degrés, une vague de chaleur asphyxiait l'Espagne lundi avant de gagner la France mardi, un épisode « anormal » pour la période provoqué par le réchauffement climatique.

  • Deux femmes marchent avec des parapluies dans le centre-ville de Madrid, en Espagne, le dimanche 12 juin 2022.
    Deux femmes marchent avec des parapluies dans le centre-ville de Madrid, en Espagne, le dimanche 12 juin 2022. — PAUL WHITE/AP/SIPA

    Cet épisode, qui survient quelques jours après le mois de mai le plus chaud depuis au moins 100 ans en Espagne, se traduit par « des températures extrêmes », a déclaré Ruben del Campo, porte-parole de l'agence météorologique espagnole (Aemet).

  • Un homme se rafraîchit avec de l'eau dans le centre-ville de Madrid, en Espagne, le dimanche 12 juin 2022.
    Un homme se rafraîchit avec de l'eau dans le centre-ville de Madrid, en Espagne, le dimanche 12 juin 2022. — PAUL WHITE/AP/SIPA

    Provoquée par une dépression localisée entre les Açores et Madère qui ramène progressivement sur l'Europe occidentale de l'air très chaud en provenance du Maghreb, la vague de chaleur a débuté ce week-end et « pourrait durer jusqu'à la fin de la semaine », a-t-il ajouté.

  • Deux jeunes femmes utilisent des éventails pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022.
    Deux jeunes femmes utilisent des éventails pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

    Selon l'Aemet, les températures dépasseront les 40 degrés dans le centre et le sud du pays et pourraient même grimper jusqu'à 43 degrés en Andalousie, au sud, notamment à Cordoue et Séville.

  • Une femme essaie de rafraîchir son kiosque avec un ventilateur pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022.
    Une femme essaie de rafraîchir son kiosque avec un ventilateur pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

    Et le mercure ne descendra pas la nuit en-dessous des 20 ou 25 degrés, dans ces parties de l'Espagne.

  • Les gens se rafraîchissent pour lutter contre la chaleur torride lors d'une vague de chaleur, à Séville, le 13 juin 2022.
    Les gens se rafraîchissent pour lutter contre la chaleur torride lors d'une vague de chaleur, à Séville, le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

    Selon les scientifiques, la multiplication des vagues de chaleur, notamment en Europe, est une conséquence du réchauffement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre accroissent en effet leur puissance, leur durée et leur fréquence.

  • Une personne est allongée sur un banc à l'ombre pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022.
    Une personne est allongée sur un banc à l'ombre pour lutter contre la chaleur torride lors d'une canicule, à Séville, le 13 juin 2022. — CRISTINA QUICLER/AFP

    Sur les dix derniers mois, l'Espagne a traversé quatre épisodes de températures extrêmes.

  • Des gens prennent le soleil sur une plage de Cadix, en Espagne, le lundi 13 juin 2022.
    Des gens prennent le soleil sur une plage de Cadix, en Espagne, le lundi 13 juin 2022. — EMILIO MORENATTI/AP/SIPA

    Une vague de chaleur en août 2021 lorsque le record de la température la plus élevée jamais enregistré dans le pays a été battu (47,4 degrés à Montoro, dans le sud), des températures « exceptionnellement hautes » entre Noël et le jour de l'An, une vague précoce en mai et la vague actuelle.

  • Une femme regarde son téléphone sur une plage de Cadix, en Espagne, le lundi 13 juin 2022.
    Une femme regarde son téléphone sur une plage de Cadix, en Espagne, le lundi 13 juin 2022. — EMILIO MORENATTI/AP/SIPA

    Lundi, la température maximale a été enregistrée à Montoro, dans la province de Cordoue, avec 42,9 degrés.

  • Une vague de chaleur est attendue en France cette semaine.
    Une vague de chaleur est attendue en France cette semaine. — SICCOLI PATRICK/SIPA

    Une vague de chaleur exceptionnelle et précoce qui va frapper la France jusqu'au week-end, nouveau signe du changement climatique, renforçant la sécheresse inquiétante des sols et les risques d'incendies.

  • Des hommes travaillent sur un chantier de construction à Mérignac, près de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, le 14 juin 2022.
    Des hommes travaillent sur un chantier de construction à Mérignac, près de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, le 14 juin 2022. — PHILIPPE LOPEZ/AFP

    Avec l'arrivée d'air chaud venu du Maghreb en passant par l'Espagne qui suffoque déjà, le sud-ouest du pays sera touché en premier dès mardi avec des températures pouvant aller jusqu'à 36°C.

  • Une photographie prise le 13 juin 2022 montre un champ de blé à Saint-Maurice-de-Satonnay, dans l'est de la France.
    Une photographie prise le 13 juin 2022 montre un champ de blé à Saint-Maurice-de-Satonnay, dans l'est de la France. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

    Mais c'est toute la France qui sera frappée progressivement d'ici le week-end, avant une baisse des températures attendue probablement dimanche. 35°C à 39°C sont attendus lors du pic entre jeudi et samedi dans la moitié Sud, avec des pointes à plus de 40°C localement dans le Sud-Ouest, selon Météo-France. Et entre 30°C et 35°C dans la moitié Nord vendredi et samedi.

Retourner en haut de la page