Guerre en Ukraine en images : La bataille de Severodonetsk dans le Donbass

pilonnage «Il faudra peut-être se retirer» de Severodonetsk, a indiqué mercredi Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk

O.J. avec AFP
— 
La fumée monte dans la ville de Severodonetsk lors de violents combats entre les troupes ukrainiennes et russes dans la région ukrainienne orientale du Donbass le 30 mai 2022.
La fumée monte dans la ville de Severodonetsk lors de violents combats entre les troupes ukrainiennes et russes dans la région ukrainienne orientale du Donbass le 30 mai 2022. — ARIS MESSINIS/AFP

Des combats intenses se poursuivaient mercredi dans la ville stratégique de Severodonetsk, le gouverneur de cette région du Donbass évoquant un retrait possible des forces ukrainiennes, tandis que les chefs des diplomaties russe et turque discutaient du déblocage des exportations des céréales du pays. « Il faudra peut-être se retirer » de Severodonetsk, a indiqué mercredi Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk, sur la chaîne ukrainienne 1+1. Mardi soir, il avait déjà indiqué que tenir cette ville relevait de la « mission impossible », même si le ministère ukrainien de la Défense affirmait encore mercredi matin que les forces ukrainiennes « résistent aux attaques » russes. L'évolution de la bataille de Severodonetsk en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Une voiture avec une pancarte "enfant" transportant des réfugiés de Severodonetsk est vue à un poste de contrôle dans le district de Svatovo de la région de Lugansk, le 14 mars 2022.
    Une voiture avec une pancarte "enfant" transportant des réfugiés de Severodonetsk est vue à un poste de contrôle dans le district de Svatovo de la région de Lugansk, le 14 mars 2022. — STANISLAV KRASILNIKOV/TASS/SIPA

    Depuis la chute le 20 mai du port de Marioupol, sur la mer d'Azov, les Russes concentrent leur offensive sur cette ville de Severodonetsk à la limite occidentale de la région de Lougansk.

  • Dans le district de Severodonetsk, en Ukraine, le 19 mars.
    Dans le district de Severodonetsk, en Ukraine, le 19 mars. — STANISLAV KRASILNIKOV/TASS/SIPA

    Ils visent à prendre le contrôle total du Donbass, déjà partiellement contrôlé par des séparatistes prorusses depuis 2014.

  • Des personnes attendent un bus pour se rendre dans une gare de Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 7 avril 2022, alors qu'elles fuient la ville de la région du Donbass.
    Des personnes attendent un bus pour se rendre dans une gare de Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 7 avril 2022, alors qu'elles fuient la ville de la région du Donbass. — FADEL SENNA/AFP

    Après des avancées, la situation « s'est aggravée » pour les forces ukrainiennes à Severodonetsk, une ville-clé de l'est du pays a annoncé lundi matin le gouverneur régional.

  • Une munition non explosée est photographiée sur une route à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 7 mai 2022.
    Une munition non explosée est photographiée sur une route à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 7 mai 2022. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    Selon lui, les bombardements se sont encore intensifiés sur Severodonetsk et Lyssytchansk, ville voisine située sur « les hauteurs » et stratégique pour « tenir la ligne de défense. »

  • Une femme de 92 ans attend la Croix-Rouge dans un bunker d'une usine à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 22 avril 2022.
    Une femme de 92 ans attend la Croix-Rouge dans un bunker d'une usine à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 22 avril 2022. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    Les Russes « détruisent tout avec leur tactique habituelle de terre brûlée » pour qu'il « ne reste plus rien à défendre », a-t-il accusé.

  • La fumée monte dans un entrepôt après un bombardement à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 3 mai 2022.
    La fumée monte dans un entrepôt après un bombardement à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 3 mai 2022. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    « Les zones résidentielles de Severodonetsk ont été totalement libérées », a affirmé dans un rare briefing télévisé le ministre russe de la Défense Serguëi Choïgou, ajoutant que « la prise de contrôle de sa zone industrielle et des localités voisines se poursuit ».

  • Une vue d'un immeuble endommagé par des bombardements dans la ville assiégée de Severodonetsk, le 29 mai 2022.
    Une vue d'un immeuble endommagé par des bombardements dans la ville assiégée de Severodonetsk, le 29 mai 2022. — ALEXANDER REKA/TASS/SIPA

    Le maire, Oleksandre Striouk, a pour sa part raconté à l'agence de presse Unian que « la situation changeait toutes les heures » et que d' « intenses combats de rue » étaient en cours, ainsi qu'un « duel d'artillerie ».

  • Une femme de la région trouve refuge dans le sous-sol d'un immeuble d'habitation de la ville assiégée de Severodonetsk, le 29 mai 2022.
    Une femme de la région trouve refuge dans le sous-sol d'un immeuble d'habitation de la ville assiégée de Severodonetsk, le 29 mai 2022. — ALEXANDER REKA/TASS/SIPA

    A Severodonetsk, « environ 800 civils » sont réfugiés dans une usine chimique, a affirmé mardi l'avocat américain du magnat ukrainien Dmytro Firtach, propriétaire du site. « Parmi ces 800 civils figurent environ 200 des 3.000 employés de l'usine et environ 600 habitants de Severodonetsk ».

  • Dmytro Mosur, 32 ans, qui a perdu sa femme lors d'un bombardement dans la ville voisine de Severodonetsk le 17 mai, tient ses jumelles de 2 ans en attendant d'être évacuées de la ville de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, le 20 mai 2022.
    Dmytro Mosur, 32 ans, qui a perdu sa femme lors d'un bombardement dans la ville voisine de Severodonetsk le 17 mai, tient ses jumelles de 2 ans en attendant d'être évacuées de la ville de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, le 20 mai 2022. — ARIS MESSINIS/AFP

    Les villes de Severodonetsk et Lyssytchansk, séparées par une rivière, constituent la dernière agglomération encore sous contrôle ukrainien dans la région de Lougansk.

  • Un pont endommagé qui relie la ville de Lyssytchansk à la ville de Severodonetsk dans la région ukrainienne orientale du Donbass, le 22 mai 2022.
    Un pont endommagé qui relie la ville de Lyssytchansk à la ville de Severodonetsk dans la région ukrainienne orientale du Donbass, le 22 mai 2022. — ARIS MESSINIS/AFP

    Leur prise ouvrirait aux Russes la route de Kramatorsk, grande ville de la région de Donetsk.

  • Une photo prise le 18 mai 2022 montre un mur endommagé lors d'un bombardement de mortier à proximité à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine.
    Une photo prise le 18 mai 2022 montre un mur endommagé lors d'un bombardement de mortier à proximité à Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit. Pour la seule ville de Marioupol (sud-est), tombée en mai au terme d'un terrible siège, les autorités ukrainiennes évoquent un bilan de l'ordre de 20.000 morts.

  • La fumée monte dans la ville de Severodonetsk lors de violents combats entre les troupes ukrainiennes et russes dans la région ukrainienne du Donbass le 30 mai 2022.
    La fumée monte dans la ville de Severodonetsk lors de violents combats entre les troupes ukrainiennes et russes dans la région ukrainienne du Donbass le 30 mai 2022. — ARIS MESSINIS/AFP

    Sur le plan militaire, des sources militaires occidentales évoquent de 12.000 à 15.000 soldats russes tués. Les forces ukrainiennes perdent chaque jour entre 60 et 100 soldats au combat, a indiqué la semaine dernière le président Zelensky au média américain Newsmax, sans fournir de total global.

Retourner en haut de la page