Roland-Garros en images : Les temps forts de la carrière de Jo-Wilfried Tsonga

champion Il totalise 18 titres (et 12 finales) ATP, dont 2 Masters 1000, plus une médaille d’argent olympique et une Coupe Davis

Olivier Juszczak
— 
Jo-Wilfried Tsonga contre Novak Djokovic en quart de finale de Roland-Garros, à Paris, le 05 juin 2012.
Jo-Wilfried Tsonga contre Novak Djokovic en quart de finale de Roland-Garros, à Paris, le 05 juin 2012. — ALEXIS REAU/SIPA

L’ancien numéro un français Jo-Wildfried Tsonga, 37 ans, a fait ses adieux au public en tant que joueur professionnel de tennis, le 24 mai 2022, après son dernier match à Roland-Garros. Seul Français à avoir atteint les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem, il totalise 18 titres (et 12 finales), dont 2 Masters 1000, plus une médaille d’argent olympique et une Coupe Davis, dans une carrière qui l’a vu atteindre le 5ème rang mondial au classement ATP. Retour, en images, sur les temps forts de l’homme qui célébrait ses victoires avec la danse des pouces.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Finale Juniors de l’US Open entre Jo-Wilfried Tsonga et Marcos Baghdatis, à New York, le 7 août 2003
    Finale Juniors de l’US Open entre Jo-Wilfried Tsonga et Marcos Baghdatis, à New York, le 7 août 2003 — CIACCIA/SIPA

    Jo-Wilfried Tsonga est né le 17 avril 1985 au Mans. Dès les juniors, le Manceau commence à briller en remportant l’US Open en 2003. Cette même année, il est demi-finaliste des trois autres tournois du Grand Chelem.

  • Jo-Wilfried Tsonga (FRA) renvoie la balle à Guillermo Canas (ARG) lors de leur deuxième tour à l’Open de Paris ATP Tennis Bnp Paribas Masters series, à Paris, le 3 novembre 2004.
    Jo-Wilfried Tsonga (FRA) renvoie la balle à Guillermo Canas (ARG) lors de leur deuxième tour à l’Open de Paris ATP Tennis Bnp Paribas Masters series, à Paris, le 3 novembre 2004. — LYDIE/SIPA

    Il passe professionnel en 2004. Cette année-là, il bat le numéro 5 mondial Carlos Moya à Pékin, et termine l’année en participant au Masters 1000 de Paris.

  • Jo-Wilfried Tsonga, à New York, le 2 septembre 2007.
    Jo-Wilfried Tsonga, à New York, le 2 septembre 2007. — ERIK SUMPTION/SIPA

    En 2007, il est désigné révélation de l’année par l’ATP.

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga célèbre après avoir battu le Britannique Andy Murray lors du premier tour du simple masculin à l’Open d’Australie à Melbourne, en Australie, le 14 janvier 2008.
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga célèbre après avoir battu le Britannique Andy Murray lors du premier tour du simple masculin à l’Open d’Australie à Melbourne, en Australie, le 14 janvier 2008. — RICK STEVENS/AP/SIPA

    En 2008, la carrière du Français prend une autre dimension avec sa performance à l’Open d’Australie.

  • L’Espagnol Rafael Nadal tombe lors de la demi-finale contre le Français Jo-Wilfried Tsonga lors de l’Open de tennis d’Australie à Melbourne, en Australie, le 24 janvier 2008.
    L’Espagnol Rafael Nadal tombe lors de la demi-finale contre le Français Jo-Wilfried Tsonga lors de l’Open de tennis d’Australie à Melbourne, en Australie, le 24 janvier 2008. — MARK BAKER/AP/SIPA

    En demi-finale, il fait chuter le numéro 2 mondial Rafael Nadal en trois sets secs (6-2, 6-3, 6-2).

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga célèbre sa victoire sur l’Espagnol Rafael Nadal lors des demi-finales masculines de l’Open d’Australie à Melbourne, le 24 janvier 2008.
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga célèbre sa victoire sur l’Espagnol Rafael Nadal lors des demi-finales masculines de l’Open d’Australie à Melbourne, le 24 janvier 2008. — CHINE NOUVELLE/SIPA

    La danse des pouces est maintenant sa signature lors des victoires.

  • Vue générale du court lors de la finale entre le Serbe Novak Djokovic et le Français Jo-Wilfried Tsonga, à l’Open d’Australie, à Melbourne, le 27 janvier 2008.
    Vue générale du court lors de la finale entre le Serbe Novak Djokovic et le Français Jo-Wilfried Tsonga, à l’Open d’Australie, à Melbourne, le 27 janvier 2008. — CHINE NOUVELLE/SIPA

    Il affronte le Serbe Novak Djokovic en finale du tournoi.

  • Le Serbe Novak Djokovic tenant le trophée après avoir remporté la finale du simple messieurs au tournoi de tennis de l'Open d'Australie, et le Français Jo-Wilfried Tsonga, à Melbourne, en Australie, le dimanche 27 janvier 2008.
    Le Serbe Novak Djokovic tenant le trophée après avoir remporté la finale du simple messieurs au tournoi de tennis de l'Open d'Australie, et le Français Jo-Wilfried Tsonga, à Melbourne, en Australie, le dimanche 27 janvier 2008. — DITA ALANGKARA/AP/SIPA

    Après avoir perdu le premier set, le Serbe empoche les trois autres et remporte la première victoire de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem.

  • Jo-Wilfried Tsonga en finale du tournoi BNP Paribas ATP Paris Tennis Masters, le 2 novembre 2008.
    Jo-Wilfried Tsonga en finale du tournoi BNP Paribas ATP Paris Tennis Masters, le 2 novembre 2008. — MYSTY/SIPA

    En novembre, le Français se hisse jusqu’en finale du Master 1000 de Paris.

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga tient son trophée après avoir battu l’Argentin David Nalbandian en finale du tournoi Paris Tennis Masters, le 2 novembre 2008.
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga tient son trophée après avoir battu l’Argentin David Nalbandian en finale du tournoi Paris Tennis Masters, le 2 novembre 2008. — LIONEL CIRONNEAU/AP/SIPA

    Jo-Wilfried Tsonga bat l’Argentin David Nalbandian et soulève le plus beau trophée de sa carrière. Après Guy Forget en 1991 et Sébastien Grosjean en 2001, il est le troisième Français à remporter ce tournoi.

  • Jo-Wilfried Tsonga contre Roger Federer en quart de finale de Wimbledon, à Londres, le 29 juin 2011.
    Jo-Wilfried Tsonga contre Roger Federer en quart de finale de Wimbledon, à Londres, le 29 juin 2011. — HEATHCLIFF O'MALLEY/REX/SIPA

    Le 29 juin 2011, le Français affronte le Suisse Roger Federer dans son jardin anglais de Wimbledon, en quart de finale du tournoi.

  • Jo-Wilfried Tsonga contre Roger Federer en quart de finale de Wimbledon, à Londres, le 29 juin 2011.
    Jo-Wilfried Tsonga contre Roger Federer en quart de finale de Wimbledon, à Londres, le 29 juin 2011. — RAY TANG/REX/SIPA

    Jo-Wilfried Tsonga (N°12) remonte deux sets et s’impose face au N°3 mondial (3/6, 6/7, 6/4, 6/4, 6/4). Il devient le premier joueur de l’histoire à battre Roger Federer après avoir été mené de deux sets dans un tournoi du Grand Chelem. Il s’inclinera ensuite en demi-finale face au Serbe Novak Djokovic en quatre sets. En fin d’année, le Suisse prendra sa revanche sur le Français en finale des Masters.

  • Jo-Wilfried Tsonga contre Novak Djokovic en quart de finale de Roland-Garros, à Paris, le 05 juin 2012.
    Jo-Wilfried Tsonga contre Novak Djokovic en quart de finale de Roland-Garros, à Paris, le 05 juin 2012. — ALEXIS REAU/SIPA

    En février 2012, il atteint le 5ème rang mondial sur le circuit ATP. Son meilleur classement en carrière. Cette année-là, il joue un quart de finale à Roland-Garros et de nouveau une demi-finale à Wimbledon.

  • Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra contre Mike Bryan et Bob Bryan lors de la finale du double masculin des Jeux olympiques de Londres 2012, à Londres, le 4 août 2012.
    Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra contre Mike Bryan et Bob Bryan lors de la finale du double masculin des Jeux olympiques de Londres 2012, à Londres, le 4 août 2012. — CHAMUSSY/SIPA

    L’année 2012 est aussi une année olympique avec les Jeux de Londres.

  • Les médaillés d’argent Michael Llodra et Jo-Wilfried Tsonga, les médaillés d’or Mike Bryan et Bob Bryan et les médaillés de bronze Julien Benneteau et Richard Gasquet posent sur le podium lors de la cérémonie de remise des médailles du double masculin au Jeux olympiques de Londres 2012, le 4 août 2012.
    Les médaillés d’argent Michael Llodra et Jo-Wilfried Tsonga, les médaillés d’or Mike Bryan et Bob Bryan et les médaillés de bronze Julien Benneteau et Richard Gasquet posent sur le podium lors de la cérémonie de remise des médailles du double masculin au Jeux olympiques de Londres 2012, le 4 août 2012. — CHAMUSSY/SIPA

    Dans le tournoi de double masculin, associé à Michael Llodra, il décroche la médaille d’argent. Ses compatriotes Julien Benneteau et Richard Gasquet sont aussi sur le podium avec la médaille de bronze autour du cou.

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga soulève le trophée après avoir battu le Suisse Roger Federer 7-5 7-6 pour remporter la finale masculine du simple de la Rogers Cup, à Toronto, le dimanche 10 août 2014.
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga soulève le trophée après avoir battu le Suisse Roger Federer 7-5 7-6 pour remporter la finale masculine du simple de la Rogers Cup, à Toronto, le dimanche 10 août 2014. — CHRIS YOUNG/AP/SIPA

    En 2014, Jo-Wilfried Tsonga remporte le deuxième Masters 1000 de sa carrière, à Toronto, en battant le Suisse Roger Federer en finale.

  • Noura El Swekh, la compagne de Jo-Wilfried Tsonga, lors de l’US Open, à New York, le 2 septembre 2015.
    Noura El Swekh, la compagne de Jo-Wilfried Tsonga, lors de l’US Open, à New York, le 2 septembre 2015. — JULIO CORTEZ/AP/SIPA

    Depuis plusieurs années, Jo-Wilfried Tsonga est en couple avec Noura El Swekh. Le couple se marie en 2018. Il ont deux enfants.

  • Jo-Wilfried Tsonga en action lors de la demi-finale contre le Suisse Stan Wawrinka, à Roland-Garros, le 5 juin 2015.
    Jo-Wilfried Tsonga en action lors de la demi-finale contre le Suisse Stan Wawrinka, à Roland-Garros, le 5 juin 2015. — ELLA LING/BPI/REX/SIPA

    Après 2013, Jo-Wilfried Tsonga atteint à nouveau la demi-finale de Roland-Garros en 2015. Il s’incline face au Suisse Stan Wawrinka, véritable machine cette année-là sur la terre battue parisienne. Il remportera le tournoi face à Novak Djokovic en finale.

  • Le capitaine français de la Coupe Davis Yannick Noah encourage Jo Wilfried Tsonga de la finale contre la Belgique, le 26 novembre 2017, à Lille.
    Le capitaine français de la Coupe Davis Yannick Noah encourage Jo Wilfried Tsonga de la finale contre la Belgique, le 26 novembre 2017, à Lille. — YAN LERVAL/SIPA

    Membre de l’équipe de France de tennis depuis 2008, Jo-Wilfried Tsonga dispute la deuxième finale de Coupe Davis de sa carrière en 2017.

  • Les membres de l’équipe française de Coupe Davis célèbrent leur victoire contre l’équipe belge, le 26 novembre 2017 à Lille, en France. le 26 novembre 2017 à Lille.
    Les membres de l’équipe française de Coupe Davis célèbrent leur victoire contre l’équipe belge, le 26 novembre 2017 à Lille, en France. le 26 novembre 2017 à Lille. — YAN LERVAL/SIPA

    Après la défaite face à la Suisse en 2014, l’équipe de France avec Jo-Wilfried Tsonga devient championne du monde en battant la Belgique, à Lille, le 26 novembre 2017.

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga salue le public lors de cérémonie marquant sa retraite à la fin de son dernier match en carrière, à Roland-Garros, à Paris, le 24 mai. 2022.
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga salue le public lors de cérémonie marquant sa retraite à la fin de son dernier match en carrière, à Roland-Garros, à Paris, le 24 mai. 2022. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP

    Le 24 mai 2022, après son dernier match à Roland-Garros, Jo-Wilfried Tsonga, 37 ans, fait ses adieux au public en tant que joueur professionnel de tennis. Il est le seul Français à avoir atteint les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem. Il totalise 18 titres (et 12 finales) ATP, dont 2 Masters 1000 et 2 ATP 500, plus une médaille d’argent olympique et une Coupe Davis. Dans les tournois du Grand Chelem son bilan est d’une finale (Open d’Australie 2008), et de cinq demi-finales (Open d’Australie 2010, Wimbledon 2011 et 2012, Roland-Garros 2013 et 2015).

Retourner en haut de la page