Guerre en Ukraine en images : L'horreur du massacre à Boutcha

CHARNIERS La guerre a encore franchi un palier dans l'échelle de l'inhumain après la découverte de centaines de corps de civils gisant dans les rues de cette ville proche de Kiev

O.J. avec AFP
— 
Le corps sans vie d'un homme aux mains liées dans le dos gît sur un trottoir à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
Le corps sans vie d'un homme aux mains liées dans le dos gît sur un trottoir à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

Le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, s'est rendu lundi 4 avril à Boutcha, ville proche de Kiev récemment reprise par les troupes ukrainiennes où il a dénoncé les exactions de l'armée russe, des « crimes de guerre » qu'il a aussi qualifiés de « génocide ». Boutcha, petite ville au nord-ouest de Kiev a été occupée par l'armée russe dès le 27 février, restant inaccessible pendant plus d'un mois. Samedi, les cadavres d'au moins 22 personnes portant des vêtements civils ont été retrouvés dans les rues de la ville. Selon le maire, Anatoly Fedorouk, près de 300 personnes ont été enterrées dans des « fosses communes ». Les images et informations en provenance de Boutcha ont provoqué un tollé international et la promesse de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie. Moscou a pour sa part démenti avoir tué des civils en évoquant des « falsifications »... Voici les images de l'horreur.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Le pont détruit à la suite des bombardements sur l'autoroute à Boutcha, dans la région de Kiev, le 2 avril 2022.
    Le pont détruit à la suite des bombardements sur l'autoroute à Boutcha, dans la région de Kiev, le 2 avril 2022. — MYKHAYLO PALINCHAK/SOPA IMAGE/SIPA

    Dans des fosses communes improvisées ou au milieu des rues, les cadavres sont partout dans la ville ukrainienne de Boutcha, au nord-ouest de Kiev. 

  • Un missile est enterré dans le sol à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Un missile est enterré dans le sol à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    L'Ukraine a annoncé que Boutcha avait été « libérée », mais cette ville a été dévastée par les combats.

  • Un soldat ukrainien regarde un pont endommagé à Bucha, à la périphérie de Kiev, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022.
    Un soldat ukrainien regarde un pont endommagé à Bucha, à la périphérie de Kiev, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    Il y a des trous béants provoqués par des obus dans des immeubles d'habitation, les ponts et de nombreuses carcasses de voitures.

  • Un militaire ukrainien regarde en arrière alors que ses camarades grimpent sur un véhicule de combat à l'extérieur de Kiev, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022.
    Un militaire ukrainien regarde en arrière alors que ses camarades grimpent sur un véhicule de combat à l'extérieur de Kiev, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Les forces ukrainiennes n'ont pu entrer totalement qu'il y a un ou deux jours dans Boutcha, qui était inaccessible depuis près d'un mois et privée de toute aide.

  • Un soldat ukrainien prend des photos de civils morts dans une cour à Boutcha, une banlieue de la capitale Kiev, le 3 avril 2022.
    Un soldat ukrainien prend des photos de civils morts dans une cour à Boutcha, une banlieue de la capitale Kiev, le 3 avril 2022. — MATTHEW HATCHER/SOPA IMAGES/SIPA

    « Dans certaines rues, on voit 15 à 20 cadavres sur le sol », mais « je ne peux pas dire combien il y en a encore dans des cours, derrière les palissades », a déclaré le maire de la ville, le 2 avril.

  • Un homme et un enfant font du vélo alors que des corps de civils gisent dans la rue à Boutcha, anciennement occupée par la Russie, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022.
    Un homme et un enfant font du vélo alors que des corps de civils gisent dans la rue à Boutcha, anciennement occupée par la Russie, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Les horreurs de la guerre sont tellement entrées dans le quotidien à Boutcha que les derniers habitants passent devant les corps, comme si la scène était devenue habituelle .

  • Le corps sans vie d'un homme aux mains liées dans le dos gît sur un trottoir à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Le corps sans vie d'un homme aux mains liées dans le dos gît sur un trottoir à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Samedi, les cadavres d'au moins vingt hommes portant des vêtements civils ont été retrouvés gisant dans une rue de la ville. Certains avaient les mains liées et les corps étaient éparpillés sur plusieurs centaines de mètres.

  • Un journaliste filme une fosse commune à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Un journaliste filme une fosse commune à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    Les corps de 57 personnes ont été retrouvés dans une fosse commune. Plusieurs étaient dans des sacs mortuaires noirs, d'autres portaient des vêtements civils.


  • Des habitants se réconfortent près d'une fosse commune dans la ville de Boutcha, le 3 avril 2022.
    Des habitants se réconfortent près d'une fosse commune dans la ville de Boutcha, le 3 avril 2022. — SERGEI SUPINSKY/AFP

    Au total, près de 300 personnes ont dû être enterrées « dans des fosses communes ».

  • Des soldats marchent au milieu de chars russes détruits à Boutcha, dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Des soldats marchent au milieu de chars russes détruits à Boutcha, dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    Ces derniers jours, les forces russes se sont retirées de plusieurs localités proches de la capitale après l'échec de leur tentative de l'encercler.

  • Un chien boit de l'eau à côté de véhicules blindés russes détruits à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Un chien boit de l'eau à côté de véhicules blindés russes détruits à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    Elles opèrent un « retrait rapide » des régions de Kiev et de Tcherniguiv, dans le nord de l'Ukraine, avec pour objectif de se redéployer vers l'est et le sud, a estimé samedi le gouvernement ukrainien.

  • Une femme marche au milieu de chars russes détruits à Boutcha, dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, dimanche 3 avril 2022.
    Une femme marche au milieu de chars russes détruits à Boutcha, dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, dimanche 3 avril 2022. — RODRIGO ABD/AP/SIPA

    Les localités d'« Irpin, Boutcha, Gostomel et toute la région de Kiev ont été libérées de l'envahisseur », a affirmé samedi la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar.

  • Une femme pleure alors que des habitants écoutent un militaire ukrainien parler après l'arrivée d'un convoi de véhicules militaires et de secours dans la banlieue de Boutcha, anciennement occupée par la Russie, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022.
    Une femme pleure alors que des habitants écoutent un militaire ukrainien parler après l'arrivée d'un convoi de véhicules militaires et de secours dans la banlieue de Boutcha, anciennement occupée par la Russie, en Ukraine, le samedi 2 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Les militaires ukrainiens présents à Boutcha ont distribué de l'aide à la population pour la première fois depuis que cette ville est repassée sous le contrôle du gouvernement.

  • Une femme embrasse un homme à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Une femme embrasse un homme à Boutcha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Selon la procureure générale d'Ukraine, les corps sans vie de 410 civils ont été retrouvés dans les territoires de la région de Kiev récemment repris aux troupes russes.

  • Des gens cuisinent sur un brasier à l'extérieur d'un immeuble privé d'électricité, d'eau et de gaz depuis le début de l'invasion russe à Bucha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022.
    Des gens cuisinent sur un brasier à l'extérieur d'un immeuble privé d'électricité, d'eau et de gaz depuis le début de l'invasion russe à Bucha, en Ukraine, le dimanche 3 avril 2022. — VADIM GHIRDA/AP/SIPA

    Dimanche, Moscou a démenti toute exaction de son fait. « Pendant la période au cours de laquelle cette localité était sous le contrôle des forces armées russes, pas un seul résident local n'a souffert d'actions violentes », a déclaré le ministère russe de la Défense, affirmant que les images de cadavres étaient « une nouvelle production du régime de Kiev pour les médias occidentaux ».

  • Les habitants de Boutcha, en Ukraine, font la queue pour recevoir de l'aide humanitaire, le 3 avril 2022.
    Les habitants de Boutcha, en Ukraine, font la queue pour recevoir de l'aide humanitaire, le 3 avril 2022. — HEIDI LEVINE/SIPA

    La Haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU s'est déclarée « horrifiée » lundi par les images des corps dans la ville ukrainienne.

  • Des employés communaux transportent des sacs mortuaires dans la ville de Boutcha, non loin de la capitale ukrainienne de Kiev, le 3 avril 2022.
    Des employés communaux transportent des sacs mortuaires dans la ville de Boutcha, non loin de la capitale ukrainienne de Kiev, le 3 avril 2022. — SERGEI SUPINSKY/AFP

    Les images de dizaines de cadavres dans des fosses communes ou jonchant les rues des environs de la capitale ukrainienne ce week-end, à la suite du retrait russe, ont révulsé le monde.

  • Des employés communaux transportent des sacs mortuaires dans la ville de Boutcha, non loin de la capitale ukrainienne de Kiev, le 3 avril 2022.
    Des employés communaux transportent des sacs mortuaires dans la ville de Boutcha, non loin de la capitale ukrainienne de Kiev, le 3 avril 2022. — SERGEI SUPINSKY/AFP

    L'UE est prête à envoyer des équipes d'enquêteurs en Ukraine pour aider au recueil de preuves sur les crimes de guerre, a annoncé lundi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

  • Le président Volodymyr Zelensky (au centre) arrivent dans la ville de Boutcha, au nord-ouest de la capitale ukrainienne Kiev, le 4 avril 2022.
    Le président Volodymyr Zelensky (au centre) arrivent dans la ville de Boutcha, au nord-ouest de la capitale ukrainienne Kiev, le 4 avril 2022. — RONALDO SCHEMIDT/AFP

    Le président Volodymyr Zelensky s'est rendu lundi à Boutcha où il a dénoncé les exactions de l'armée russe, des « crimes de guerre » qui seront « reconnus comme un génocide ».

Retourner en haut de la page